j'ai le droit ou pas ?

Poids et charge utile d’un fourgon aménagé

poids et charge dutile d'un fourgon aménagé

Un van, un fourgon ou un camping-car dispose, sur son certificat d’immatriculation, de plusieurs informations relatives à son poids. Sans explications, c’est parfois difficile de bien comprendre ces notions : PTAC, PVOM, PTC, PTRA… Pas de panique, on vous fait un petit topo poids et charge utile d’un fourgon aménagé !

Signification des poids pour un fourgon aménagé

Si vous vous êtes déjà penchés sur votre certificat d’immatriculation, vous avez pu voir de nombreuses lignes, parfois incompréhensibles.

Tous les véhicules terrestres à moteur (voiture, 2 roues, moto, camping-car, camionnette…) ainsi que les remorques dont le PTAC est supérieur à 500 kg doivent être immatriculés pour circuler sur la voie publique. Neuf ou occasion, il faut être en possession du certificat d’immatriculation (anciennement carte grise) pour être en règle. Celui-ci liste les caractéristiques de votre véhicule.

Alors comment décrypter ce certificat et comment calculer la charge utile de son fourgon ?

Les différents poids d’un fourgon aménagé

certificat immatriculation fourgon

Voici à quoi ressemble un certificat d’immatriculation. Les informations générales se retrouvent en haut du document (lettres A à C) : plaque et date de la première immatriculation, nom et prénom du propriétaire ainsi que ses coordonnées. Les lignes avec la lettre D permettent d’identifier le véhicule : marque, type, version, nom commercial… La lettre E correspond au numéro de série, ce qui permet de l’identifier en cas de vol ou destruction.

Rentrons maintenant dans le sujet qui nous intéresse, à savoir le poids d’un fourgon aménagé.

  • F.1 = PTAC. Le Poids Total Autorisé en Charge est la limite de poids que le véhicule ne doit pas dépasser (comprenant les passagers, les bagages, les équipements, les pleins). Ce poids est établi par le constructeur.
  • F.2 = généralement identique à F.1, cela correspond au PTAC admissible dans l’état membre d’immatriculation.
  • F.3 = PTRA. Le Poids Total Roulant Autorisé correspond à la masse maximale de l’ensemble roulant (véhicule + dispositif tracté).
  • G.1 = PVOM. C’est le Poids à Vide en Ordre de Marche, c’est-à-dire son poids en sortie de chaîne de montage (selon l’article R312-1 du code de la route). Pour un fourgon ou un camping-car, cela comprend les accessoires et équipements montés d’origine, une bouteille de gaz, 90 % des fluides nécessaires au fonctionnement du véhicule, 90 % des eaux propres et le poids du conducteur (forfaitairement fixé à 75 kg).
  • J = catégorie du véhicule. M1 pour les voitures et fourgons.
  • J.1 = le genre du véhicule : VASP pour les fourgons et camping-cars aménagés, CTTE pour les vans et fourgons non homologués.
  • J.3 = type de carrosserie. Pour les fourgons aménagés on parle de « caravane »

Les autres lignes correspondent à l’énergie et la puissance du véhicule, son rapport puissance/masse, les informations environnementales… Ce qui peut vous intéresser c’est la lettre S qui correspond au nombre de places du véhicule (S.1 places assises et S.2 places debout) et la lettre X donnant la date du premier contrôle technique à effectuer.

Mais comment calculer la charge utile d’un fourgon aménagé ?

La charge utile d’un fourgon aménagé correspond au poids disponible pour le chargement du véhicule : passagers, bagages, équipements… C’est la différence entre le PTAC et le PVOM. Celle-ci est généralement de l’ordre de 250 kg à 500 kg. Suffisant pour un couple qui partirait sur plusieurs semaines mais qui peut être un peu limite pour une famille. Et attention car si le poids du fourgon aménagé dépasse de plus de 5 % le PTAC, vous risquez une amende (135 €), voire l’immobilisation du véhicule.

Pour peser son véhicule de loisirs et s’assurer de ne pas dépasser la limite, vous pouvez vous rendre dans les coopératives agricoles, centre de contrôle technique, concessions, déchetteries, carrières, ferrailleurs… Prenez contact avant de vous déplacer.

Pour vous aider, on a créé un petit document récapitulatif, à vous de le compléter !

Passer son véhicule en poids lourd, est-ce possible ?

Avec l’arrêté du 9 février 2009, il est possible de passer son véhicule léger en poids lourd. Et vice-versa. Pour cela, il faut se rapprocher du constructeur de votre véhicule. Il vous confirmera la faisabilité et vous donnera les documents nécessaires. Par la suite il faudra demander une nouvelle réception auprès de la DREAL (homologation des véhicules) pour obtenir le certificat adéquat. Et enfin rééditer un nouveau certificat d’immatriculation.

Mais attention : si vous optez pour un poids lourd, il faudra alors passer le permis adéquat. En effet un van ou un fourgon ou tout véhicule de moins de 3,5 tonnes se conduit avec le seul permis B. Au-delà il faut passer le permis C1. Il permet de conduire des véhicules dont le PTAC est compris entre 3,5 et 7,5 tonnes, auxquels on peut ajouter une remorque de moins de 750 kg. Pour obtenir ce permis il faut :

  • Être titulaire du permis B.
  • Effectuer un contrôle médical, effectué par un médecin agréé par le préfet
  • Passer une épreuve théorique (sauf si vous êtes titulaire d’une catégorie de permis obtenue depuis moins de 5 ans, vous en êtes dispensé)
  • Passer une épreuve pratique : épreuve en circulation (60 mn : respect code de la route, maîtrise manipulation du véhicule…) et hors-circulation (30 mn : interrogation écrite, exercice de maniabilité, tests sur vérifications courantes de sécurité)

Pensez également qu’il y a plus de réglementations pour les véhicules poids lourds : certaines routes vous seront interdites (se référer au panneau mentionnant une limite de PTAC), les limitations de vitesse sont les même que pour les camions et vous devez apposer les stickers pour signaler vos angles morts.


Épingle cet article sur Pinterest pour le garder sous le coude :

Photo by Greg Rosenke on Unsplash