Le marché des véhicules de loisirs en France

par | 28 Nov 2022

débutants vanlife

#débutants

Que se cache t-il derrière le terme véhicules de loisirs ? Un véhicule de loisirs ou véhicule de plaisance, est un véhicule, motorisé ou tractable, dont l’intérieur est aménagé pour servir d’habitation mobile pour voyager. En 2021, en France, il s’est vendu plus de 30 000 camping-cars et vans neufs ! Et pas moins de 50 000 caravanes d’occasion (source UNIVDL*). Mais le marché des véhicules de loisirs en France possède d’autres véhicules que nous allons vous faire découvrir dans cet article !

Le marché des véhicules de loisirs en France : du camping-car à la tiny house

Le marché des véhicules de loisirs en France ne se compose pas que de camping-cars ou fourgons aménagés. Si vous souhaitez partir camper ou voyager de façon nomade, il existe des alternatives comme la caravane, la tiny-house ou encore la tente de toit.

Les 3 modèles les plus vendus

Sur le podium des véhicules de loisirs les plus vendus en France, sans surprise nous retrouvons le camping-car, le van et le fourgon. Si le camping-car est populaire depuis de nombreuses années, le van et le fourgon ont fait une percée récente. C’est dire : les ventes ont même dépassées celles des camping-cars. Plus compact, plus passe-partout, plus personnalisable, plus maniable… autant de critères qui peuvent faire pencher la balance. En 2021, 16 436 fourgons et vans neufs ont été immatriculés, pour 14 373 camping-cars. Et plus de 71 218 véhicules d’occasion se sont vendus. Le marché du véhicule de loisirs neuf ou d’occasion a donc encore de beaux jours devant lui.

Comment est né le concept du camping-car ? Avec l’arrivée des congés payés, de nombreuses personnes se sont tournées vers le camping. Les fabricants s’intéressent alors à ce phénomène et inventent au fil du temps des moyen de locomotion plus développés. En effet la tente est peu à peu remplacée par la caravane et le camping-car. Véritable maisons sur roues apportant tout le confort nécessaire pour partir à la conquête du temps libre. Si la caravane connut un grand succès dans les années 1960 (alors vendue à plus de 100 000 unités !), elle fut peu à peu remplacée par le camping-car. Celui-ci a été “inventé” aux États-Unis dès 1923 avec la marque Ford et sa Nomad House Car.

En France, il faut remonter à 1925 pour voir la première trace de ce véhicule. Charles Louvet sillonne la France avec son camping-car pour le faire connaître. Capacité de 8 personnes, 10 m sur 2,50 m, cuisine, salle à manger, salon, chambre, chambre d’enfants, salle de bain avec baignoire et laboratoire photo. Rien que ça ! Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire du camping-car n’hésitez pas à lire notre article consacré à ce sujet.

L’historique caravane et ses versions modernes

La caravane a plus de 1 000 ans ! Venant du latin médiéval caravana, le terme est apparu au 12e siècle. Historiquement, cela définissait ces convois formés de personnes et animaux pour traverser des zones géographiques difficiles. La caravane ou la roulotte a longtemps symbolisé le nomadisme des peuples gitans, manouches ou romanichels, qui s’installèrent progressivement en Europe de l’ouest.

Puis dans les années 1930, le désir d’évasion des populations, pour découvrir de nouvelles contrées, pousse les inventeurs à innover et créer ce qui ressemble à nos caravanes aujourd’hui. Son essor viendra avec la fin de la Seconde Guerre Mondiale et les années 70 avec l’apparition des loisirs de plein air. Si leur conception et leur design a bien évolué avec le temps, la caravane fut pendant longtemps LE véhicule de loisirs pour partir s’évader en France ou en Europe.

La caravane est donc un élément tracté par une voiture qui permet de vivre dedans lorsqu’on voyage. Elle contient tout le nécessaire : lit, cuisine, canapé et salle de bain. Elle est le plus souvent rigide mais on trouve des caravanes pliante (ressemble à une remorque classique) et des caravanes surbaissée, modèle hybride avec un toit qui se plie et se déplie à l’envie.

Il existe de nombreux constructeurs de caravane sur le marché des véhicules de loisirs en France : Adria, Burstner, Dethleffs, Eriba, Esterel, Notin, Trigano…

La réglementation de la caravane

La pratique du caravanage (ou caravaning) n’est pas libre en France. En effet on ne peut stationner avec sa caravane où l’on veut. Il faut distinguer stationnement et installation. Le stationnement d’une caravane est une pause de courte durée dans son trajet (voyage itinérant). L’installation quant à elle est pour une durée plus longue. L’installation d’une caravane peut se faire :

  • Dans un camping : l’installation est libre. Pour une installation de plus de 3 mois par an il faut remplir une déclaration préalable en mairie. Notamment si l’emplacement sur lequel est installée la caravane a été vendu au propriétaire de la caravane ou est loué au propriétaire de la caravane pour une durée de plus de 2 ans, renouvelable. Il faut alors remplir le formulaire cerfa n°13404.
  • Dans son terrain privé lorsque l’on veut la stocker quand on ne l’utilise pas. Moins de 3 mois par an, il n’y a pas de déclaration à effectuer mais la caravane doit garder ses moyens de mobilité (roues, barre de traction…). Si le dépôt est supérieur à 3 mois, i faut remplir une déclaration préalable en mairie avec le formulaire cerf n°13404.
  • Sur un autre terrain privé : l’autorisation du propriétaire est nécessaire. Et selon la durée d’installation, il vous faudra également remplir une déclaration préalable à la mairie.

Enfin, la caravane mais surtout le véhicule qui la tracte doit être équipé de rétroviseurs additionnels. Selon l’article R316-6 du code de la route

 Tout véhicule à moteur, à l’exception des véhicules et appareils agricoles n’ayant pas de cabine fermée, doit être muni d’un ou de plusieurs miroirs rétroviseurs de dimensions suffisantes, disposés de façon à permettre au conducteur de surveiller de son siège la route vers l’arrière du véhicule quel que soit le chargement normal de celui-ci et dont le champ de visibilité ne comporte pas d’angle mort notable susceptible de masquer un véhicule s’apprêtant à dépasser.

Concernant l’éclairage et la signalisation, la caravane se soumet aux même règles que tout véhicule à moteur. Selon le code de la route elle doit également disposer de feux de position et de dispositifs réfléchissants blancs à l’avant, de feux d’encombrement si la largeur dépasse 2,10 m, de dispositifs réfléchissants orangés sur les côtés, de systèmes réfléchissants triangulaires rouges à l’arrière.

Le modèle compact : la tear-drop

La caravane que l’on connait tous, celle de papi et mamie, a su évoluer avec son temps. Aujourd’hui il existe une version plus minimaliste appelée la tear-drop. Ces mini-caravanes apparues dans les années 1930 aux Etats-Unis ont permis aux américains de fuir leur quotidien pendant la grande dépression. En France, le marché s’est développé plus tard, comme ici avec les Tip Top. Avec son design vintage inspiré, ces mini-caravanes en contreplaqué ou en tôle sont fabriquées artisanalement en Europe. Elles conservent l’esprit nomade, simple et pratique de leurs aînées. Avec des techniques et des équipements modernes qui offrent un vrai confort de vie.

Ce mode de voyage, qui permet de partir aussi bien en « last minute » que pour plusieurs jours, séduit de plus en plus de personnes qui s’identifient à ce produit au charme indéniable « néo-rétro ». Écolo, économique et super confort, ce mode de camping diffère de la tente ou de la caravane et répond significativement à une demande pour partir en voyage en toute simplicité mais suffisamment équipé, avec une grande autonomie de mouvement et une indépendance matérielle. Les amateurs de choses simples qui veulent être en contact avec la nature et qui ont soif de liberté adhèrent à ce concept !

Zoom sur la tiny house, la caravane écologique

Connaissez vous la tiny house ? On a dédié un article à cette innovation de la caravane. Cette maison mobile et écologique est en quelque sorte la petite sœur de la caravane. La première tiny house a été créée en 1929. Puis elles se sont développées dans les années 2000 aux États-Unis, avant de débarquer en France.

C’est en fait une maison taille réduite qui se déplace ! Elle est tractée par une voiture ou peut être implantée sur un terrain. On doit la première construction de tiny house à Charles Miller en 1929 (États-Unis), sur une base Ford.

La tiny house est un mode d’hébergement nomade et écologique. C’est souvent une construction avec des matériaux de récupération, du bois de qualité (Cèdre Rouge du Canada) et qui fonctionne sur les énergies renouvelables (panneaux solaires, récupérateur d’eau de pluie…).Les tiny houses sont conçues entre 12 et 40 m², même s’il peut exister des modèles plus grands. 

Si cela vous intéresse, vous pouvez visionner la courte vidéo ci-dessous. Il s’agit d’un témoignage de 2 personnes ayant construit eux-mêmes leur petite maison sur roues :

Le marché des véhicules de loisirs en France : les alternatives aux véhicules nomades

Outre le camping-car, le van, le fourgon, la caravane et tout autre véhicule de loisirs roulant, on peut aussi partir à l’aventure avec une simple tente de toit ou un 4X4 avec cellule.

La tente de toit a fait son apparition il y a quelques années sur le marché des véhicules de loisirs en France et cartonne depuis. Alternative pratique au van ou au fourgon, elle s’installe sur le toit d’une voiture (de la berline au monospace) et permet de partir camper pour un week-end ou des vacances. C’est un simple lit en hauteur mais qui permet un moindre investissement pour voyager en toute liberté.

Depuis, plusieurs modèles se sont développés. Naït’Up a été le premier concepteur en France, avec ses tentes duö ou quatrö. Le géant de l’outdoor a suivi la tendance en proposant une tente de toit gonflable. Il existe également une tente de toit rigide, made in France, conçue par Roomtop.

Enfin, pour finir sur le marché des véhicules de loisirs en France, on peut aussi compter sur le 4×4 cellule. Il s’agit d’une cellule qui est montée sur la base d’un pick-up. La cellule s’équipe comme un van ou un fourgon (coin cuisine, lit, canapé, table…). En plus d’être compact, ce système permet de barouder sur les routes les ardues : pistes, plages, montagnes…

*Source : https://www.univdl.com/statistiques-du-marche/


Enregistrez cet article sur Pinterest :

marché des véhicules de loisirs en France

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *