Réglementation du camping sauvage en France

par 11 Jan 2023

ours

#campeurs

Quelle est la réglementation du camping sauvage en France ? Terme un peu barbare que l’on peut aisément remplacer par camping nature. Pendant les vacances, il est tentant de poser sa tente en plein cœur de la nature, dans la forêt, dans un champs ou sur la plage. Quoi de plus appréciable que de se réveiller au petit matin, ouvrir sa tente et découvrir un paysage encore endormi ! A ce propos existe t-il une législation du camping sauvage ? Où est autorisé le camping sauvage en France ?

Camping sauvage ou bivouac sauvage ?

Installer sa tente en pleine nature  : bivouac ou camping sauvage ? La différence entre ces deux termes réside dans la durée d’occupation du terrain et dans le matériel. Les randonneurs et alpinistes pratiquent le bivouac, qui, loin de toutes infrastructures, passent la nuit en terre inconnue avant de reprendre leur voyage. Le camping sauvage en France quant à lui séduit plus les voyageurs se déplaçant notamment avec des véhicules, soi itinérant soit souhaitant s’installer pour plusieurs jours.

Réglementation du camping sauvage en France

Hé non, vous ne pouvez pas camper partout ! La pratique du camping sauvage en France est tolérée mais limitée. Néanmoins où pratiquer le camping sauvage ? Finalement comment savoir si le camping sauvage est autorisé ? La loi interdit de planter sa tente dans :

  • les bois, forêts et parcs classés comme espaces boisés à conserver
  • un site classé ou inscrit dans les zones de protection du patrimoine de la nature et des sites
  • à moins de 500 m d’un monument historique classé ou inscrit
  • sur les rivages de la mer
  • dans un rayon de 200 m autour d’un point d’eau capté pour la consommation
  • autour des zones définies par la municipalité par arrêté pour des raisons de sécurité ou de salubrité

La liste est longue et pour être sûr de ne pas être dans l’illégalité, consultez le décret n° 2015-1783 du 28 décembre 2015 qui contient toute la législation concernant le camping sauvage.

Pourquoi ces interdictions ?
La réglementation est en place pour éviter de porter atteinte à la salubrité, à la sécurité ou à la tranquillité publique, aux paysages naturels ou urbains, à la conservation des perspectives monumentales, à la conservation des milieux naturels ou à l’exercice des activités agricoles et forestières.

Pour les terrains dits “privés”, il est possible de camper à condition bien entendu d’avoir reçu l’accord du propriétaire. Tous les propriétaires ne sont pas enclin à voir s’installer des campeurs sur leur terrain et vous pouvez risquer 1 500 € d’amende !

Adoptez un comportement irréprochable

Camper en liberté demande d’avoir un comportement exemplaire pour respecter l’environnement naturel dans lequel on s’installe pour une ou plusieurs nuits. Rappelez vous que vous n’êtes pas chez vous et que certains dommages sont irréversibles. Et que certains déchets peuvent mettre des centaines d’années avant de disparaître. Faire du camping sauvage en France ce n’est pas seulement planter sa tente et s’installer !

  • Laisser le lieu dans l’état dans lequel vous l’avez trouvé
  • Emporter ses déchets avec soi
  • Replacer les éléments déplacés (rochers, cailloux…)
  • Atténuer les traces d’un feu de camp

Où faire du camping sauvage en France : trouvez et partagez votre spot !

Que vous soyez à la recherche du lieu parfait ou que vous vouliez partager l’emplacement que vous avez déniché, c’est possible ! La plateforme lecampingsauvage.fr vous permet, de manière interactive, de trouver un emplacement proposé par la communauté.

Pour les plus frileux, vous pouvez même dénicher un bout de jardin chez l’habitant avec HomeCamper !


0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *