Partir en voyage

Pannes fourgon et van : comment y remédier ?

pannes fourgon et van

Que l’on soit en voiture, en van, en fourgon, en camping-car ou en caravane, on connait tous un jour une panne ! Problème du moteur, de la batterie, de l’installation ou des équipements, certaines pannes peuvent être plus problématiques que d’autres. Alors quelles solutions pour les pannes fourgon et van ?

Pannes fourgon et van : les pannes les plus répandues

Quelles sont les pannes fourgon et van les plus répandues ? Comment les éviter ou alors comment les réparer ? Si certaines sont plutôt faciles à dépanner comme la fissure sur le pare-brise, d’autres demandent un entretien spécifique ou carrément le changement des matériaux défectueux.

Les pannes liées au véhicule

pannes fourgon et van

Concernant le véhicule, vous pouvez avoir à faire à des pannes dites mécaniques ou attenant au bon fonctionnement du véhicule, et des pannes concernant l’électricité.

Pannes mécaniques : les batteries

Le fourgon ou le camping-car sont des véhicules classés M1 comme les voitures particulières. Et comme celles-ci, certaines pannes peuvent survenir. Parmi les points sensibles : la batterie. Le fourgon ou le camping-car est doté d’une batterie moteur mais également d’une batterie cellule ou batterie auxiliaire. C’est elle qui fournit l’électricité pour la partie habitable et veille au bon fonctionnement des équipements (réfrigérateur, plaque de cuisson…) et des éclairages.

Un problème de batterie moteur se traduit par une inefficacité du démarreur. Souvent dû à des éléments laissés en fonctionnement (ventilation, radio, phares…) mais aussi en fonction des saisons. En effet les batteries sont assez faibles durant l’hiver. La solution ? Changer sa batterie si elle est trop vieille (5-6 ans de durée de vie) ou utiliser des câbles de démarrage, avec un second véhicule.

Pour la batterie cellule, s’il y a un dysfonctionnement, il n’y aura alors plus d’électricité à l’intérieur. Avez-vous suffisamment chargé la batterie ? Il faut déjà savoir que les batteries cellules existent en diverses versions : au plomb, au lithium ou une composition gel ou AGM. Comme toute batterie, elle a besoin d’être rechargée pour fonctionner. Alors quelles peuvent être les causes d’une panne ?

Causes pannes batterie cellule

  • L’autodécharge : les batteries cellule sont dites à déchargement lent c’est-à-dire que le déchargement est progressif dans le temps, permettant d’utiliser dans la durée des équipements à faible courant : éclairage, pompe à eau, frigo… Donc si on ne recharge pas la batterie, celle-ci va se vider et c’est la coupure ! Pour éviter cela, il faut recharger la batterie cellule sur secteur (230 V) une fois par mois minimum, pendant 24 à 48 heures.
  • la sécurité : sur les dernières générations de véhicule notamment, à la moindre surtension, une sécurité s’enclenche et fait disjoncter votre tableau !
  • dysfonctionnement interne : une fois branchée, si vous sentez une odeur caractéristique d’œuf pourri, il convient de débrancher la prise du réseau et de couper l’alimentation 12 V de la cellule au panneau de commande. Cela indique un dysfonctionnement interne et la batterie devra avoir sa remplaçante.

Pannes mécaniques : les autres sources

D’autres dysfonctionnements ou pannes peuvent vous amener à modifier vos plans ou à contacter votre assureur.

Un pneu qui crève ou qui éclate peut être dû à une mauvaise pression (sur-gonflage ou sous-gonflage), un objet pointu sur la route, une surcharge du véhicule ou l’état d’usure avancé du pneu. C’est pour cela qu’il est important de contrôler la pression des pneus très régulièrement et notamment avant un départ.

Une fissure ou un éclat sur le pare-brise n’est jamais bon signe et peut réduire votre visibilité sur la route. C’est même punissable d’une amende selon le code de la route (68 € à 135 €). Alors dès qu’une anomalie survient, mieux vaut se rendre chez des spécialistes pour faire changez votre pare-brise. Et pensez à contacter votre assureur si vous possédez une assurance “bris de glace”.

Autre petit problème : les essuie-glaces ! Certes ils restent secondaires mais s’ils ne fonctionnent pas un jour de forte pluie… ce n’est pas rassurant ! Si jamais vos essuie-glaces ne fonctionnent plus, pensez à regarder si le fusible dédié n’a pas sauté ou fondu. Mais le mieux est de vous rendre dans un garage pour voir si le problème ne vient pas du moteur.

Les pannes liées aux équipements

pannes équipements van et fourgon

Les équipements à bord du van ou du fourgon peuvent eux aussi subir des pannes !

La pompe à eau est un indispensable en van ou fourgon si vous souhaitez avoir de l’eau : c’est le cœur du circuit d’eau de votre véhicule. La plus courante est la pompe à eau automatique (électrique) mais vous pouvez également trouver des pompes à eau immergées ou plus rare manuelle à pied (pour les petites installations). Ce mécanisme peut donc lui aussi tomber en panne : la pompe peut geler pendant l’hivernage (si la vidange n’a pas été faite), être rongée par le calcaire ou si elle a tourné à sec.

Si votre pompe ne fonctionne plus vérifiez l’état de l’interrupteur sur votre tableau de commande. S’il est éteint, c’est peut-être le fusible qui a grillé ou des connexions électriques qui ne se font plus. Le remède peut consister en un simple changement de fusible ou au remplacement de la pompe. Et pour bien entretenir votre pompe et éviter la panne, il convient de nettoyer régulièrement le filtre qui, sous l’effet mortel du calcaire, se bouche. 

Autre équipement qui peut tomber en panne : votre chauffe-eau. Comme son nom l’indique, il vous permet d’avoir de l’eau chaude dans votre véhicule pour la vaisselle, la douche… Il peut fonctionner au gaz ou à l’électricité. S’il vient à tomber en panne, vérifiez déjà les arrivées en eau, électricité ou gaz. Si celles-ci sont correctes, reportez-vous au guide d’utilisation de votre appareil, il y a généralement une section “pannes et problèmes”. A noter que le chauffe-eau est lui aussi soumis à la dictature du calcaire alors pensez à effectuer un petit détartrage annuel avec du vinaigre et à faire une vidange au moins une fois par an.

Pannes van et fourgon : problème de gaz

Beaucoup de voyageurs en véhicule de loisirs ont une installation gaz pour le chauffage, la cuisine, la douche… Outre la panne sèche à laquelle on remédie facilement en se procurant une nouvelle bouteille, que faire en cas de panne ? Pourquoi mon véhicule n’est plus alimenté en gaz ?

Il convient de vérifier votre circuit gaz pour voir s’il n’y a pas un problème d’installation. Cela peut également venir de la lyre (elle a une durée de vie) de la bouteille ou du détendeur et son filtre. Le problème peut aussi venir de la température : pour les bouteilles de gaz butane, le gaz ne se vaporise pas à basse température (gel) et reste à l’état liquide entrainant un problème de débit. Le propane lui s’adapte aux températures froides puisque celui-ci ne gel qu’à partir de -44°C.
L’arrivée du gaz peut aussi être mis à mal par votre gazinière notamment s’il y a des impuretés qui bloquent le passage du gaz.

Pour toutes questions sur le gaz et ses pannes, nous vous conseillons la lecture de cet article.

Autres problèmes rencontrés !

panne essence fourgon

Pour finir cet article sur les pannes fourgon et van, voici quelques autres cas. Ce ne sont pas des pannes a proprement parlé mais plutôt des petits problèmes que l’on peut rencontrer.

Et le premier que l’on a souvent entendu parler comme une légende du monde du camping-car : se tromper entre le réservoir d’essence et celui de l’eau. Il arrive en effet que, lors du remplissage, certaines personnes se trompent de réservoir et mettent de l’essence dans le réservoir d’eau. Comment faire pour rattraper le coup ? Ce n’est pas fatal mais cela va vous demander de faire quelques tours de nettoyage du réservoir d’eau pour le rendre de nouveau “propre”. Voici les étapes à suivre:

  1. Vider l’essence du réservoir d’eau
  2. Remplir celui-ci avec de l’eau et un détergent pour désinfecter et ôter la couche de graisse de l’essence
  3. Rouler 30 mn pour agiter ce mélange
  4. Répéter l’opération plusieurs fois
  5. Réitérer cette opération mais en remplissant d’eau et de vinaigre blanc
  6. Vidanger et rincer
  7. Remplir de nouveau avec de l’eau : votre réservoir est prêt !
  8. Astuces : coller un sticker pour indiquer lequel des réservoirs est celui de l’eau et lequel est celui de l’essence

Autre petit problème rencontré par les vanlifers ou les camping-caristes : la fuite de toit ! Rien de plus agaçant que de découvrir une fuite sur son toit, qui entraîne dégâts et moisissures si le problème n’est pas traité. Il faut donc bien inspecter votre toit et vérifier les joints de vos équipements si vous en avez (attention privilégiez une échelle, tous les toits ne supportent pas qu’on leur marche dessus !).

Et pour finir, bon nombres de voyageurs en van ou fourgon rencontreront ce problème une fois dans leur vie : l’enlisement ! Sur une plage ou sur un terrain boueux, vous pouvez utiliser des plaques de désenlisement pour vous en sortir (environ 30 €). Ou vous faire aider par d’autres voyageurs à proximité, voir l’agriculteur du coin avec son tracteur… !


Epingle cet article sur Pinterest pour le garder sous le coude :

pannes fourgon et van

Photo by Fabian on Unsplash / Photo de Thirdman provenant de Pexels