Voyager autrement

Histoire du camping : comment est né le camping en France ?

histoire du camping

Et si l’on vous disait que le camping existe depuis plus de 3 000 ans ? En effet nos ancêtres établissaient déjà leur camp pour quelques jours, tout comme les populations nomades qui bivouaquaient avec de grandes tentes pour se reposer, il y a de ça 1 000 ans avant J.C. Alors quand l’historien J. Bousquet déclare “Le camping est à la fois la chose la plus ancienne et la plus récente” on ne peut qu’être d’accord avec lui : ancienne par la pratique et récente avec toutes les évolutions technologiques qui ont transformées le mode de camping. Retour en arrière donc pour connaitre l’histoire du camping et son développement en France.

 

Histoire du camping : évolution du camping à travers les temps

Étymologiquement, le mot camping a deux provenances : d’une part une expression du 19e siècle, “faire campos”, qui désignait l’arrêt de l’école pour les enfants afin qu’ils aillent à la campagne pour les travaux agricoles (moissons). D’autre part une origine anglaise “to camp” signifiant établir son camp. En effet les premiers campeurs français prenant exemple sur le modèle britannique en parlant de “camping site”.

A ce jour, la première apparition du camping en France remonte à 1898 lorsque Lucien Baudry de Saunier, un célèbre voyageur, fait paraître dans une revue l’exposé de son voyage en Angleterre. En effet il y évoque l’aristocratie anglaise qui utilise des roulottes, équipées de baignoires et tractées par des chevaux, pour parcourir quelques kilomètres. Il est vrai qu’à l’époque, la pratique du camping est réservée à des classes supérieures : ce sont les citadins qui cherchent à quitter l’air pollué de la ville pour se reconnecter avec la nature environnante, en appliquant la fameuse maxime “un esprit sain dans un corps sain”.

Puis le terme est employé en 1903 dans le journal sportif L’Auto :

Les Anglais ont le génie de ces organisations en plein air. Depuis longtemps le goût du camping out et du bivouac lointain a pris dans le Royaume-Uni des proportions considérables

Par ailleurs le premier manuel du campeur fait son apparition en 1908. Il a été écrit par Holding, un campeur averti : visite de l’Écosse en camping, l’Irlande en vélo-camping où il concevra notamment du matériel de camping facile à transporter. Ce livre établit donc, pour la première fois, les bases du camping. Enfin, un des premiers clubs de campeurs de France est créé : le Touring club de France en 1912.

 

L’apparition des congés payés et du temps libre

L’année 1936 marquera un tournant dans le développement du camping. C’est en effet, avec les accords de Matignon, l’apparition de la semaine à 40h mais surtout des 2 semaines de congés payés. Une vraie révolution est en marche, avec le bouleversement de la société. Dès l’été 1936, les vacanciers se retrouvent ainsi sur les routes et les plages. Plusieurs facteurs expliquent cet engouement pour les vacances. Tout d’abord l’essor de l’automobile où l’on peut partir plus loin. Puis des meilleures conditions de vie avec un meilleur salaire. Et enfin, le besoin de retrouver la nature et le développement de fabricants spécialisés, comme la marque Trigano qui, dès 1935, commercialise des toiles de tente. Les nouveaux vacanciers partent alors à la conquête de leur temps libre !

Par ailleurs, l’augmentation du nombre de vacanciers implique des bouleversements : manque de structure d’accueil, dérive du camping sauvage… En 1938, l’UFAC est créée (Union Française des Associations de Camping) pour regrouper toutes les associations et clubs de camping et dès 1939 un premier code du camping fait son apparition (qui sera réellement appliqué dans les années 1950). L’UFAC fédère les clubs et deviendra la FFDC (Fédération Française Des Campings) en 1939 puis la FFCC en 1952 (Fédération Française du Camping et Caravaning). La FFCC existe toujours de nos jours, elle défend notamment les droits des campeurs.

Cette tendance de vacances et de camping va continuer à s’intensifier avec le rallongement des congés payés au fil des années. Le surnombre de campeurs oblige l’État à mettre en place un décret pour limiter le camping sauvage en 1959. Puis dans les années 1970 une multitude de campings va se créer pour répondre aux besoins des vacanciers. De nos jours, il y a plus de 9 000 campings en France ! Et les formes du camping évoluent avec l’apparition des mobil-homes et du glamping, le camping chic et glamour atypique ! Désormais, le camping n’est plus exclusivement réservée à une classe élitiste mais touche tout le monde.

Voici une petite chronologie de l’histoire du camping en France :
Cliquez pour agrandir

 
 

Les débuts du camping et de la toile de tente

camping à travers le temps

Photo : Paris Match

La tente n’est pas seulement l’apanage des vacanciers campeurs. Elle est notamment l’hébergement de nombreuses populations nomades : le fameux tipi des indiens, la yourte des populations d’Asie ou encore la Khaima des Maures. L’habitat tente a ainsi eu 4 phases dans l’histoire. Tout d’abord elle a servi aux populations nomades comme abri. A mesure que les habitations en dur  se développaient, elles furent utilisées principalement par les militaires. Ensuite, avec la démocratisation des vacances, la tente réapparaît comme mode d’hébergement pour les loisirs. De nos jours, même avec le développement du camping-car, de la caravane et du fourgon, la tente est toujours plébiscitée, notamment par les voyageurs en vélo, ceux qui font des treks, par les festivaliers…

À l’heure actuelle, la toile de tente se réinvente ! Les évolutions technologiques lui permettent d’être encore plus compacte et discrète, et même connectée ! Elle adopte plusieurs formes nouvelles comme les tentes suspendues Tentsile, ou les tentes de toit Naït’Up qui s’adaptent à tout véhicule. Nul doute que l’avenir nous réserve encore de belles surprises rayon tente !

 

Histoire du camping : développement de la caravane et du camping-car

Avec le développement des congés payés et des vacances, de plus en plus d’utilisateurs choisissent le camping. Les fabricants s’intéressent à ce phénomène et inventent au fil du temps des moyen de locomotion plus développés. En effet la tente est peu à peu remplacée par la caravane et le camping-car, véritable maisons sur roues apportant tout le confort nécessaire pour partir à la conquête du temps libre.

Cliquez pour agrandir

 

L’apparition de la caravane date de 1898 avec notre cher Lucien Baudry, qui désigne ce type d’hébergement hors-murs : “les habitations mobiles, tractées par des chevaux, des aristocrates anglais faisaient le tour de leurs immenses terres en faisant des haltes pour dormir”. Avant d’être industrialisées, les caravanes étaient réalisées par des artisans désireux d’inventer un système pratique pour partir en vacances. Ceux-ci se heurtent vite à la complexité d’un tel produit : exigence de la route, espace réduit, nécessité d’être pratique et fonctionnel…  C’est dès les années 1920 qu’émergent des prototypes. La première caravane en France est créée par les frères Notin. En 1935, elles sont exposées pour la première fois à la Foire de Paris.

C’est dans les années 1960 que la caravane connait son essor. En effet en 1964, la caravane est vendue à plus de 100 000 unités ! Aujourd’hui, même si elle est moins plébiscitée, la caravane se réinvente notamment en format compact avec les tear-drop !

En parallèle se développe le camping-car. Aux États-Unis, dès 1923 la marque Ford lance d’ores et déjà un premier modèle : la Nomad House Car. En France, il faut remonter à 1925 pour voir la première trace de ce véhicule. Charles Louvet sillonne la France avec son camping-car pour le faire connaître. Capacité de 8 personnes, 10 m sur 2,50 m, cuisine, salle à manger, salon, chambre, chambre d’enfants, salle de bain avec baignoire et laboratoire photo. Rien que ça ! Puis Collin-Dufresne sort un modèle villa (étage téléscopique avec 3 chambres) et en 1950 Pierre Digue conçoit un “passe-partout” : un camping-car sur base Renault d’une tonne seulement, pour 4 personnes.

 

A ce jour le camping-car est toujours en pleine expansion. Il y a plus de 505 000 camping-cars en circulation pour 1.4 millions d’adeptes en France ! Et les marques rivalisent d’ingéniosité dans l’aménagement pour proposer toujours plus dans un espace réduit.

 

Volkswagen se lance aussi dans les vans aménagés

En Allemagne, la marque Volkswagen va insuffler un tournant dans son histoire avec le développement de ses célèbres combi, aménagé par Westfalia. La commercialisation de ces Camping-box débute à partir de 1951 avec le premier modèle, le T1 (relire l’histoire du combi). S’en suivra d’autres modèles jusqu’au T6 sorti en 2015. Ainsi, ces petits véhicules aménagés sont une vraie révolution dans l’industrie du loisirs et des vacances et sera largement représenté par le mouvement hippie, notamment avec Woodstock ! Aujourd’hui, le van n’est plus seulement un objet de transport : il est aussi un choix de vie, un lieu de travail, un idéal de vie… Nul doute que la génération #vanlife ne fait que commencer.

Photo de couverture : Rétro Camping Club de France



Pour finir, épingles cet article sur l’histoire du camping pour le garder sous le coude :

histoire du camping en France