Partir en tente

Petite histoire de la tente à travers le monde

histoire de la tente dans le monde

La tente existe depuis la nuit des temps. Premiers abris pour nos ancêtres, elle a été délaissée au fil du temps pour des constructions plus solides. Elle a su se réinventer avec les évolutions de nos sociétés pour devenir un accessoire indispensable aux campeurs, randonneurs et amoureux de la nature. Découvrez l’histoire de la tente à travers le monde et ses différents usages !

Histoire de la tente à travers le monde

La plus ancienne tente fut découverte en Moldavie. Elle daterait de -40 000 avant J.C et avait un aspect circulaire. Le plus ancien site d’habitat quant à lui daterait d’il y a 2,4 millions d’années et se situe dans le bassin du lac Turkana au Kenya.

A la préhistoire, les Hommes se fabriquaient des abris avec les matériaux qu’ils trouvaient : os de mammouth, peaux d’animaux, branches… Pour commencer, ces populations étaient des chasseurs-cueilleurs et donc nomades : ils se déplaçaient régulièrement et avaient besoin d’un abri facile à monter. Puis avec le développement progressif de l’agriculture, les tentes ont rapidement été délaissées pour des habitats plus solides composés de boue, pierre, bois…

A ce jour il y a peu de traces de ces maisons, étant donné que ce sont des époques très anciennes et que les tentes étaient fabriquées à partir de matériaux se dégradant vite. De nombreux musées procèdent à des reconstitutions : en France vous pouvez visiter le Musée de Préhistoire d’Île de France (à Nemours), au cœur d’une forêtqui abrite plusieurs sites préhistoriques. Le musée retrace les grandes étapes de la Préhistoire et de la Protohistoire.

tente préhistoire
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Mammoth_House_(Replica).JPG

La tente dans la Bible !
Saviez-vous que la tente est mentionnée dans la Bible ? En effet on la retrouve dans la Genese 4:20 : “Ada enfanta Jabal : il fut le père de ceux qui habitent sous des tentes et près des troupeaux” ou dans la Genese 13:18 : “Abram leva ses tentes, et vint habiter parmi les chênes de Mamré, qui sont près d’Hébron. Et il bâtit là un autel à l’Eternel”.

Histoire de la tente dans le domaine militaire

La tente connait également son heure de gloire dans le domaine militaire. Et les Romains sont les premiers à l’exploiter ! Les camps romains, durables ou provisoires, avaient une forme rectangulaire et pouvaient contenir plus de 6 500 hommes ! La tente du général était la première à être montée (60 m² tout de même) et tout le camp s’organisait autour d’elle. Les tentes des légionnaires elles mesuraient environ 3 m x 1,5 m (et une hauteur de 2,20 m) et accueillaient 8 personnes. La taille de la tente dépendait donc du grade : centurions et généraux avaient des tentes plus grandes notamment pour les réunions stratégiques.

Au Moyen-Âge et au temps des rois, la tente sert de logement provisoire pour les nombreuses campagnes militaires. Le roi Henri II d’Angleterre affectionnait particulièrement les tentes et en faisait cadeau aux autres monarques. Il a offert une tente en soie en 1177 à Guillaume II de Sicile !

La tente Sibley, modèle le plus répandu aux Etats-Unis pendant la guerre

Si on vous dit qu’Henry Hopkins Sibley (1816-1886) est l’inventeur de la tente Sibley ça ne vous dit rien ? Encore moi cette forme de tente ? Pourtant vous l’avez déjà vu quelque part :

Notre cher Henry était général dans l’Armée Confédérée lors de la Guerre de Sécession. Il a déposé un brevet pour cette tente inspirée des tipis en 1856. Avec ses 3,70 m de haut et sa circonférence de 5,5 m, la structure de la tente était composée d’un seul poteau central sur trépied et de 24 piquets tout autour. Cela permettait une installation rapide et facile. Un petit capot prenait place sur le “toit” pour laisser s’échapper les fumées des feux. Ce qui l’histoire ne dit pas c’est que Mr Sibley aurait dû toucher 5 $ par tente utilisée mais… comme il avait quitté l’armée américaine pour l’armée des États confédérés il n’a touché aucun kopeck sur son invention ! Alors que pas moins de 44 000 tentes ont été utilisées.

Aujourd’hui la tente Bell (ci-dessus) est la digne héritière de la tente Sibley et c’est sûr que vous en avez déjà vu une !

La tente et ses différentes appellations

différentes tentes à travers le monde

Si aujourd’hui nous vivons plutôt dans des maisons construites en dur, de nombreuses populations continuent de dormir sous la tente, par tradition ou parce qu’ils exercent une activité nomade. Petit tout d’horizon des différentes appellations de la tente à travers le monde :

  • Tipi (issu du dakota thipi signifiant habitation) : habitat traditionnel des Nord-Amérindiens. Tente conique composée de perches en bois, appuyées les unes sur les autres, recouvertes de peaux d’animaux. Les tipis se réparent chaque année du fait de la fragilité des peaux et c’est la femme qui en est la propriétaire. Le “toit” du tipi est composé d’une ouverture pour laisser s’échapper la fumée des feux que l’on peut faire à l’intérieur.
  • Wigwam : habitation semi-nomades des Amérindiens ou des Evenks (Sibérie). Circulaire ou allongé, ces habitats ont la même composition que le tipi à la différence que les perches sont recouvertes d’écorces de bouleau ou de joncs (pièces cousues ensemble). C’est également la femme qui en est responsable notamment lors du montage et du démontage.
  • Yourte : habitat traditionnel des nomades d’Asie centrale comme les mongols ou les wakhis. C’est une tente à l’ossature démontable en bois et recouverte de feutre. Plus d’un million de mongols continuent à vivre dans ces habitats notamment pour aller d’un lieu de pâturage à un autre avec leurs animaux. La yourte peut faire de 9 m² à 122 m² et la pièce unique s’articule autour du poêle.

Les tentes plus atypiques

Parmi les tentes traditionnelles, on dénombre de nombreuses utilisations dans les populations du continent Africain.

  • Khaïma (tente en arabe) : habitat traditionnel des nomades dans les zones désertiques et arides de l’Algérie, du Maroc et de la Mauritanie. De forme pyramidale, elle dispose d’un mat central soutenant 3 couches de tissus. Ce tissu est un coton type malican ou un tissage en poil de chameau ou mouton. Elles sont le plus souvent blanches (noires quand faites avec des poils). Cordes et piquets se trouvent aux 4 angles de la tente.
  • Daboyta (se traduit par hutte ou cabane) : habitation des Afars à Djibouti et en Ethiopie. Elle dispose d’une armature d’arceaux et de nattes de palmier. De forme elliptique, elle s’oriente en fonction de la direction du vent.
  • Lavvu : tente traditionnelle des Samis pour suivre les troupeaux de rennes. Elle ressemble au tipi amérindien mais est moins verticale et plus facile à démonter.

Histoire de la tente à travers le monde : les tentes de loisirs

Mais la tente, de nos jours, ne sert plus uniquement d’abris ou d’habitat ! On la retrouve au rayon des loisirs et notamment du camping mais aussi de la randonnée ou des voyages itinérants en vélo.

L’activité du camping s’est développée au 19e siècle comme nous l’évoquons dans notre article sur l’histoire du camping. C’est en effet l’aristocratie anglaise qui décide de quitter les villes polluées pour se retrouver à la campagne, avec des roulottes tractées par des chevaux et équipées de baignoires ! En France le camping apparait au tout début du 20e siècle et le premier club, le Touring club de France, se forme en 1912. Puis celui-ci se démocratisera en 1936 avec l’apparition de la semaine à 40 h et les congés payés !

Aujourd’hui le camping s’est bien développé en France : le territoire compte plus de 9 000 campings et le secteur a réalisé 125 millions de nuitées en 2018 ! Les tentes existent désormais sous diverses formes, de la tente conique au tunnel en passant par le hamac. C’est plutôt l’utilisation que vous allez en faire qui détermine quelle tente choisir. Et pour cela, suivez notre guide !

L’histoire de la tente 2 secondes de Quechua

histoire de la tente 2 seconds

S’il y a bien une tente qui fait parler d’elle c’est la tente 2 secondes de chez Quechua/Décathlon ! Commercialisée en 2005, elle a été une vraie révolution dans le secteur promettant un montage en seulement quelques secondes. C’est le fameux “jeté de tente”. De nombreux campeurs apprécient sa facilité d’installation. Mais en réalité, grâce à qui est née cette idée révolutionnaire ?

L’homme derrière l’idée c’est “Abi” pour Abderrahman El Elaammari. Enfant du désert, né au milieu du Sahara dans une tente touareg, la tente et son montage ça le connait. Après des études à Marrakech, il s’envole pour la France où il travaille pour Décathlon comme prototypiste. C’est ainsi qu’il se rend compte que pour beaucoup, monter une tente relève de la mission impossible.

Un jour, son chef de produit vient le voir en lui expliquant qu’il voudrait « une tente qui fait “wouahou” quand on l’ouvre ». Sur le coup, Abi lève les yeux au ciel : « Que des enfants gâtés, ces Européens ! Il leur faut tout, dans l’instant. »

https://www.traxmag.com

A cette fin, Abi prototype et va même tester ses concepts dans le massif du Toubkal au Maroc. C’est dans la salle d’attente de l’aéroport de Casablanca que l’idée arrive : un système d’agrafes permettant de relier la chambre et le double toit. La tente 2 secondes est née et les ventes explosent quelques temps plus tard.

La composition d’une tente

Pour finir notre article, nous allons étudier la composition d’une tente.

La tente possède une toile extérieure appelée double-toit. C’est elle qui protège des intempéries (pluie, neige, vent…), elle est très résistante. A l’intérieur, la tente possède une autre toile, la toile intérieure ou chambre ou encore “velum”. Elle permet une bonne aération pour la partie haute et une isolation par rapport au sol. Ensuite ces toiles tiennent par des arceaux, qui constituent le squelette de la tente (fibre de verre ou de carbone ou aluminium). Sans oublier que les toiles sont tendues par des cordes ou haubans, qui assurent sa stabilité, fixés à des sardines ou des piquets au sol.

Pour finir, l’abside permet de stocker les équipements ou de cuisiner par mauvais temps. Il s’agit de la partie se trouvant au niveau de l’ouverture de la tente, entre la toile intérieure et la toile extérieure.


Epingle cet article sur Pinterest pour le garder sous le coude :

histoire de la tente à travers le monde

Photo de Chait Goli et Zh Xrong provenant de Pexels