Partir en van

Le dictionnaire illustré du fourgon aménagé

dictionnaire illustré du fourgon aménagé

Cet article est destiné aux novices du camping-car, du fourgon aménagé ou du van pour qui certains termes techniques comme boiler, empattement, onduleur ou PTAC ne riment pas à grand chose ! Voici donc le petit dictionnaire illustré du fourgon aménagé !

Dictionnaire illustré du fourgon aménagé : les termes techniques

Avant de décrire un fourgon extérieurement et intérieurement, voici quelques notions techniques auxquelles il faut se familiariser. Tout d’abord quand on parle des dimensions d’un véhicule de loisirs, on parle de longueurs et largeurs hors tout. Pour les véhicules de moins de 3,5 T, la largeur est de 2,35 m (hors rétroviseurs). Pour la longueur, les contraintes sont liées au châssis et au poids du véhicule. Généralement elle ne dépasse pas 7,7 m. Et pour les poids lourds, la largeur maxi est de 2,50 m et la longueur maxi de 12 m.

Pour les fourgons et vans, on parle souvent de taille L1H1, L1H2, L2H2… L désignant la longueur et H la hauteur. Un chiffre élevé indique donc une taille plus importante (logique !). Par exemple le L1H1 correspondrait à un Citroën Jumpy et le L3H3 à un Mercedes Sprinter.

Autre élément à prendre en compte : les places notées sur la carte grise ou certificat d’immatriculation. Il s’agit du nombre de places assises autorisées pour le transport de personnes dans le véhicule.

Bien comprendre les poids

Quand on parle de camping-car, fourgon ou van, certains poids sont à prendre en compte. On parle souvent de PTAC, c’est le Poids Total Autorisé en Charge. C’est donc la limite de poids que le véhicule ne peut dépasser, elle est notée sur le certificat d’immatriculation. Le PTAC comprend le véhicule + passagers + bagages + pleins (eau, carburant). Sans les passagers ni les bagages, on parle de PVOM, Poids à Vide en Ordre de Marche. Il comprend les accessoires, bouteille de gaz, 90 % des fluides nécessaires au fonctionnement du véhicule, 90 % des eaux propres et le poids du conducteur (fixé à 75 kg). Enfin la charge utile est la différence entre PVOM et PTAC : c’est le poids disponible restant pour le chargement du véhicule en termes de bagages, passagers…

Pour en savoir plus ou pour calculer votre PTAC, rendez vous sur le site de la FFCC.

Homologation et VASP

Dans le milieu du van et du fourgon, on entend souvent les termes homologation et VASP. En effet un fourgon peut-être homologué ou non, c’est-à-dire que ses installations fixes et gaz sont vérifiées et approuvées par des organismes de contrôle. S’il n’est pas homologué, sa carte grise doit indiquer CTTE ou VP et lors du contrôle technique, les aménagements doivent être démontables. Si par contre il l’est, il aura la mention VASP (Véhicule Automoteur Spécialisé) sur sa carte grise. Cette mention est valable pour les vans, fourgons et camping-cars.

Vocabulaire du fourgon aménagé et du camping-car

Quand on décide de vivre dans un fourgon aménagé ou un camping-car, il est important de connaître les caractéristiques techniques de son véhicule. Notamment les différents éléments extérieurs qui le compose. A noter qu’il peut exister quelques différences selon le véhicule, que ce soit un camping-car, un fourgon ou un van. En effet le camping-car va par exemple présenter plusieurs profils alors que le van, plus compact, aura un aspect plus uniforme.

Voici le dictionnaire illustré du fourgon aménagé :

  1. cabine : zone habitable avant du véhicule
  2. porteur : désigne le véhicule (bloc moteur + châssis) utilisé dans la construction du camping-car/fourgon
  3. châssis : structure rigide soutenant les parties mécaniques assurant le roulage d’un véhicule
  4. empattement : distance entre l’axe des roues avant et arrière
  5. batterie : bloc situé sous le capot permettant d’alimenter le véhicule en électricité. On distingue la batterie moteur et la batterie cellule (située dans la zone de vie et alimentant en 12V les équipements électriques)
  6. baies : fenêtre fixe, ouvrante ou coulissante dans un fourgon. On peut trouver des baies à projection (basculement vers le haut), des baies affleurantes, bombées ou encore des hublots
  7. sky roof : appelé aussi skydome, c’est un type de lanterneau disposé au-dessus de la cabine qui suit la courbe de la carrosserie permettant d’apporter de la lumière
  8. toit relevable : souvent équipé sur les vans et fourgons, il permet de gagner une chambre en plus avec un lit permanent
  9. lanterneau : ouvrant intégré dans le toit apportant de la luminosité et pouvant s’ouvrir pour aérer l’intérieur du véhicule
  10. marche-pied : marche dont le seuil est placé plus bas que le sol du fourgon pour faciliter l’entrée et la sortie dans le véhicule. Il peut être encastré ou escamotable.
  11. porte-à-faux arrière : longueur entre l’axe de la roue arrière et l’extrémité du pare-choc arrière

Concernant les spécificités du camping-car, il existe sous forme de profilé, capucine, intégral…

On parle aussi de cellules amovibles. Il s’agit souvent d’une cellule que l’on pose à l’arrière d’un pick-up. Très en vogue aux Etats-Unis.

Dictionnaire illustré du fourgon aménagé : l’intérieur du véhicule

Dessin du fourgon  © Maui Rentals
  1. double-plancher : espace de stockage aménagé entre le soubassement du véhicule et le plancher supérieur. Il améliore également l’isolation de l’habitacle. Il existe aussi le double-plancher technique permettant de faire passer des gaines, des câbles électriques, des tuyaux d’évacuation d’eau…
  2. espace nuit : dans un van, l’espace nuit est souvent un combiné lit-salon. Dans un fourgon ou un camping-car plus spacieux, on a souvent un vrai lit et une banquette pour le salon. Le lit se présente de plusieurs manière : à la française (sens de la longueur), central (centré et donc accessible des 2 côtés), transversal (sens de la largeur) ou lits jumeaux (2 lits indépendants). On parle aussi de lit capucine (couchage situé dans la capucine du véhicule), lit de cabine (couchage dans le poste de conduite), lit de pavillon (lit positionné contre le plafond qui s’abaisse).
  3. vidange des eaux noires et grises. Les eaux grises sont les eaux usées issues de la douche et de l’évier. Les eaux noires sont les eaux issues des WC (si le fourgon en est équipé) entreposées dans une cassette sous le véhicule. Ces eaux sont à vidanger régulièrement dans des aires prévues à cet effet.
  4. espace cuisine : le bloc cuisine est le plus souvent composé d’un évier, d’un réchaud ou des plaques, d’un frigo ou d’une glacière, de placards de rangement…
  5. chauffage : plusieurs types de chauffage sont disponibles dans un fourgon : au gaz, sur gasoil, électrique…
  6. tirant d’air : espace disponible au-dessus du matelas
  7. soute : volume de rangement accessible par un ou plusieurs portillons, généralement disposé à l’arrière du véhicule. On parle de soute garage lorsqu’elle est assez grande pour accueillir vélos, scooters…
  8. pavillon : plafond du véhicule

Glossaire relatif aux équipements d’un fourgon aménagé ou d’un camping-car

dictionnaire du fourgon aménagé

Enfin concernant les équipements inclus ou ajoutés dans un fourgon ou un van, voici quelques éléments à connaître.

Concernant le gaz que vous embarquez dans votre véhicule, familiarisez vous avec les termes lyre, secu motion et commutateur automatique. La lyre est le tuyau flexible qui raccorde une bouteille de gaz au détendeur de votre circuit gaz. Vérifiez la date de péremption, c’est un tuyau qui se change. Secu motion est un dispositif de sécurité, installé sur le circuit, qui permet de ne pas avoir à fermer les détendeurs de vos bouteilles manuellement. A noter qu’il est dangereux et interdit de rouler avec le circuit ouvert sans ce dispositif. Enfin le commutateur automatique est un petit appareil qui s’installe dans le coffre de vos bouteilles de gaz qui permet le passage automatique d’une bouteille vide à une bouteille pleine.

Pour l’électricité c’est un peu comme à la maison. Il faut se familiariser avec les termes de convertisseur, tableau électrique, disjoncteur, coupleur/séparateur… Pour information le convertisseur est un appareil permettant de convertir le 12V continu de la batterie auxiliaire en courant sinusoïdal 220V.

Enfin pour la production d’eau chaude, celle-ci fonctionne généralement au gaz. On retrouve le chauffe-eau instantané, le chauffe-eau à accumulation (boiler) ou le chauffe-eau avec récupération d’énergie. Le système avec le boiler est le plus répandu.


Epingle le dictionnaire illustré du fourgon aménagé sur Pinterest pour le garder sous le coude :

glossaire du fourgon aménagé

Photo by Fabian on Unsplash