Partir en tente

Comment voyager avec sa tente ? Conseils et astuces

voyager avec sa tente

Et si vous partiez à l’étranger pour faire du camping ? L’idée est tentante. Vous avez déjà tout l’équipement nécessaire, vous n’avez plus que votre billet de transport à acheter. Et là, vous vous demandez comment vous allez bien pouvoir transporter votre tente… Vous savez la ronde qui s’ouvre en 2 secondes ?! Elle ne rentre pas dans votre sac à dos (zut !) et même si elle est très pratique, elle est un peu encombrante. Du choix de la tente au transport par avion, on vous explique comment voyager avec sa tente !

 

Voyager avec sa tente, c’est tout d’abord bien la choisir 

Le choix de la tente dépend de votre projet : partez-vous pour des petites randonnées, un grand trek ou bien un long road-trip de plusieurs mois ? Cela dépend également du pays dans lequel vous vous dirigez : les sommets enneigés demanderont une tente plus sophistiquée qu’une plaine verdoyante. Selon votre voyage, vous pouvez avoir besoin d’une simple “bâche” ou d’une tente 4 saisons résistante au vent. Nous avions déjà évoqués le fait de bien choisir sa tente, mais comment la choisir selon sa destination et sa transportabilité ?

voyager avec sa tente

exemple de tentes 2 personnes

→ Un voyage de mai à septembre/pays aux températures agréables : du hamac à la tente 2 seconds

Si vous partez au printemps ou en été, ou dans un pays où les conditions climatiques sont clémentes, vous pouvez opter pour différents formats :

  • Le hamac : alternative à la tente classique, le hamac se développe de plus en plus. Parfait pour voyager léger (649 gr) ou partir en randonnée, il suffit de le suspendre et de s’y installer ! Il existe même des hamacs pour 2 personnes. Exemple du Trofong Double : toile en nylon, charge maximale de 205 kg, coutures inter-verrouillées triple, moustiquaire…
  • la TARP : simple bâche, elle plait pour son poids léger (730 gr) et sa simplicité. Elle procure cependant une faible protection (humidité, vent, pluie…). Exemple de la Spike 2P Némo : idéale pour le trek, grand espace de vie (163 cm x 191 cm x 119 cm), équipée de trappes de ventilations latérales et d’une grande ouverture frontale. A utiliser lorsque les conditions sont favorables.
  • Mono-paroi semi-ouverte : les tentes mono-paroi sont les tentes les plus classiques. Une seule toile pour toute la tente, elles sont légères et pratiques mais présente des problèmes de condensation. Exemple de la MSR Flylite : en nylon et polyurethane, cette tente dispose de 2 auvents et d’un mât. A mi-chemin entre la TARP et la tente mono-paroi fermée, son poids plume (1,02 kg) et ses dimensions (208 cm x 140 cm x 112 cm) en font la tente idéale pour les sorties prolongées.
  • Mono-paroi fermée : c’es tout simplement les tentes que l’on voit un peu partout dans les campings, comme les fameuses tentes Quechua 2 seconds. Exemple de la Fresh & Black 2 seconds : première tente de la gamme Quechua permettant une aération maximale et une obscurité totale grâce au tissu Fresh & Black, sa rapidité de montage et le fait qu’elle soit autoportante sont des atouts indéniables. Poids : 2,7 kg.

Le hamac ou la TARP sont des formats idéaux pouvant se glisser dans votre sac à dos.

→ Un voyage en saison froide/pays avec températures négatives : les 3 et 4 saisons dans votre tente !

Lorsque vous voyagez en automne ou en hiver, ou dans des pays froids, mieux vaut être bien équipé avec une tente résistante aux conditions météorologiques et isolante.

  • la 3 saisons tunnel : avec sa forme de tunnel, la tente 3 saisons est idéale pour les bivouacs en montagne, les randonnées et les treks. Exemple de la Terra Nova Zephyros 2 : poids léger (1,8 kg) et facile à monter, elle offre une bonne imperméabilité. Elle est cependant légèrement encombrante : prévoyez un grand sac si vous voulez la transporter.
  • la 3 saisons pour voyageurs à vélo : les adeptes du cyclo-camping apprécient pouvoir voyager avec une tente fiable, qui résistera aux différents climats et températures qu’ils rencontreront sur leur trajet. Exemple de la MSR hubba Tour 2 : poids moyen (2,74 kg), double-toit, elle offre une belle superficie permettant de s’y abriter par temps pluvieux.
  • les 4 saisons : pour braver les intempéries, tempête de neige, vents forts ou pour tout simplement camper en hiver, optez pour une tente 4 saisons. Ses matériaux adaptés aux environnements difficiles en font des tentes robustes aux tissus résistants. Les tentes 4 saisons ont généralement une double-paroi avec une protection extérieure et intérieure (froid, condensation…). Inconvénient : souvent lourde (environ 3 kg) et chères. Exemple de la Flame 2 ou de la Bronder 2.

Et pour tout savoir sur les tentes, retrouvez les tests réalisés par I-Trekkings, le blog de l’outdoor itinérant.

 

Voyager avec sa tente : comment faire pour prendre l’avion ?

voyager avec sa tente

Il est vrai que lorsque votre tente rentre dans votre sac à dos de voyage, vous pouvez la transporter aisément. Mais dès lors que ses dimensions sont un peu plus grandes, difficile de la prendre sous le bras. Comment faire ? Mesurez bien tout d’abord les dimensions de votre tente et vérifiez son poids. La tente passera comme bagage en soute. Tout dépend alors de votre destination et de la compagnie aérienne choisie. Si la compagnie vous autorise à emporter 2 bagages en soute, vous pouvez alors considérer la tente comme 2e bagage. Pour plus de sécurité, n’hésitez pas à emballer votre tente avec les films plastiques disponibles dans les aéroports (ou à l’emballer vous-même au préalable), afin d’éviter que les lanières ne pendent ou ne s’accrochent quelque part. Si vous ne disposez pas de 2e bagage en soute, il faudra payer le supplément. Certaines compagnies peuvent vous demander de passer votre tente en bagage hors-gabarit.

Vous pouvez trouver sur le site d’Air France un calculateur qui va vous dire, selon votre destination et votre classe, combien de bagages vous pouvez emporter et le prix d’un bagage supplémentaire. Par exemple pour un trajet Paris-Buenos Aires, en classe économique : 1 bagage cabine (55 cm x 35 cm x 25 cm) + 1 bagage soute (23 kg). Le bagage supplémentaire coûte entre 80 € et 100 € selon si vous le déclarez en ligne ou à l’aéroport.

Bien sûr, ces conditions sont différentes pour chaque compagnie, alors vérifiez bien après d’elle avant votre départ (ou même avant de passer à l’achat).

 

Le choix de la tente 4 en 1

Si vous désirez partir loin, que vous n’avez pas le matériel adéquat ou que vous ne voulez pas vous charger au départ, pourquoi ne pas opter pour une tente 4 en 1 ?! Ces “tentes” révolutionnaires, les Flying Tent, vous permettent à la fois de les utiliser comme tente, hamac, abri de randonnée et même poncho !