Partir en van, Vivre dans son van

Vivre dans son van en hiver : comment équiper son véhicule?

vivre dans son van

Vivre dans son van en hiver, une utopie pour certains ! Pourtant, nombre de vanlifers et baroudeurs arpentent les sommets et les routes enneigés durant leurs voyages. Alors, comment équiper son van pour l’hiver ? Quelle isolation choisir si vous décidez d’aménager vous-même votre fourgon ? Plutôt chauffage au gaz ou au carburant ? Retrouvez nos conseils et astuces pour vivre dans son van en hiver !

 

Vivre dans son van en hiver : isolation et équipements

Pour pouvoir passer d’agréables nuits dans son van en plein hiver, sans se pelotonner sous 3 couvertures de survie, il n’y a pas de miracles : une bonne isolation et un bon système de chauffage ! Comment faire pour lutter contre le froid et ainsi pouvoir vivre dans son van en hiver ?
Avant tout, sachez qu’il existe diverses méthodes pour isoler son fourgon et il n’existe pas d’isolation parfaite. Même si c’est votre petite maison sur roues, votre van ne sera jamais isolé comme une vraie maison. De même, gardez à l’esprit qu’une bonne aération est indispensable, pour lutter contre la condensation et donc l’humidité. Voici une liste des matériaux que vous pouvez utiliser pour isoler votre van :

  • La laine de roche et la laine de verre : isolants en laine minérale, souples et légers, présentant une bonne isolation phonique mais craignant l’humidité (nécessitent film pare-vapeur). Comptez entre 1,91€ et 2,95€/m².
  • Le liège : produit 100 % naturel, le liège est très résistant et offre de bonnes performances d’isolation phonique et thermique. Comptez 10€/m².
  • Le Polystyrène expansé (PSE) : matériau léger et résistant à l’humidité, il n’est cependant pas respirant et ne présente pas d’isolation acoustique. Comptez 10€/m².
  • L’isolant multi-couches : différentes couches de matériaux (aluminium renforcé, feutre, ouate…) fines, facile à poser mais des performances limitées (isolation acoustique moyenne, pas d’inertie). Comptez entre 5€-10€/m².
  • Le Polyuréthane extrudé : isolant plus résistant à l’humidité et à la compression, imputrescible, il ne présente pas une bonne isolation phonique et ne résiste pas au feu. Comptez 7€/m².

Vous ne savez pas quel isolant utiliser ? Pas d’inquiétudes, prenez le temps de choisir le bon matériau. Une des meilleures solutions est de superposer différents isolants pour une meilleure isolation : une couche de liège pour bien isoler acoustiquement, des tasseaux en bois, de l’isolant multi-couches et enfin des planches de contreplaqué pour fixer vos meubles. L’avantage du multi-couches ou de la laine de verre est que l’installation est facile, notamment dans les coins peu accessibles. Pour éviter les ponts thermiques et les pertes, pensez à recouvrir toutes les surfaces. Désuète, la moquette est pourtant un très bon isolant pour votre plancher.

 

Vivre dans son van en hiver avec un chauffage adapté

vivre dans son van

La deuxième caractéristique importante pour passer un bon hiver dans votre fourgon est la qualité de votre chauffage. Le chauffage au gaz à air pulsé est le plus commun (un brûleur alimenté au gaz réchauffe l’air diffusé dans le van via les aérations). Simple à installer, il consomme peu de carburant et d’électricité. Cependant il faut s’équiper en bouteilles de gaz (en hiver, une bouteille peut se vider en 3-4 jours) et attention si vous voyagez à l’étranger : les normes concernant les embouts peuvent varier.
Exemple de chauffage à gaz : le Truma Combi 4 (qui sert également de chauffe-eau). Comptez entre 1 700€ et 2 000€.

Le chauffage au carburant revient peu à peu à la mode : il réduit la consommation de gaz (vous n’embarquez qu’une seule bouteille) mais consomme beaucoup en électricité (pas toujours évident de se brancher lorsqu’on est nomade). Assez bruyant, vous devrez vous équiper d’un kit altitude si vous partez en stations de montagne.
Exemple de chauffage carburant : Air Top de chez Webasto. Comptez entre 1 500€ et 1 600€.

Si vous ne souhaitez pas investir dans ces chauffages, vous pouvez toujours opter pour des chauffages additionnels : convecteurs, à céramique ou à Quartz… Vous pouvez même installer un poêle à bois, à condition d’ouvrir votre toit pour installer un conduit.

 

Les autres équipements

rideaux thermiques

Il faut savoir que les portes arrières et le pare-brise sont plus difficiles à isoler mais il existe des solutions ! Pour vos portes arrières ou vos fenêtres vous pouvez opter pour des rideaux isolants voir thermiques : avec un film en polyester et aluminium, ces rideaux sont une vraie barrière contre le froid et en plus vous isolent de l’humidité ! Comptez entre 100€ et 200€ pour vous en équiper. Pour le pare-brise, vous pouvez toujours acheter une couverture spécifique ou tout simplement déposer des cartons (la méthode de grand-mère qui fonctionne !).

 

chaînes pour gravir les montagnes

Si vous devez accéder à des stations de montagne ou passer certains cols, il vous sera obligatoire de vous équiper en chaînes. Mais là, comme pour les isolants, il existe plusieurs modèles, variant en efficacité. Tout dépend de ce que vous recherchez :

  • Je veux des chaînes qui ne me coûteront pas un bras (ou deux !) : les chaînes à câble ou à échelle sont les plus abordables. Attention à l’efficacité des chaînes à échelle sur forte couche de neige.
  • Je veux des chaînes rapides à monter : encore une fois les chaînes à câble sont rapides à monter (5 minutes lorsqu’on est entraîné). Vous pouvez aussi opter pour des chaussettes à neige : légères, elles se posent comme une housse.
  • Je pars beaucoup dans des régions enneigées, je veux des chaînes efficaces : chaînes à arceau ou à croisillons pour une bonne adhérence.

 

Conseils et astuces pour vivre dans son van en hiver

vivre dans son van

Rouler sur des pistes enneigées et vivre dans son van en plein hiver requière quelques ajustements. Notamment au niveau de la conduite du véhicule et de la gestion de vos énergies (gaz, eau et électricité).

Adapter sa conduite

Rouler sur la neige ou sur des routes verglacées nécessite d’observer certaines règles de prudence. Van Magazine, dans son dernier numéro, donne quelques astuces pour rouler en toute sérénité !

  • Chargement du fourgon : privilégier le chargement dans la soute et les placards bas. Plus le véhicule est bas, meilleure sera l’adhérence.
  • Avant de démarrer, par températures négatives, faites plusieurs préchauffages pour le moteur (mettre le contact sans démarrer).
  • Surgonfler légèrement vos pneus pour maximiser le contact avec la route.
  • Conduisez avec des chaînes. Si votre fourgon dispose de la technologie ESP (Electronic Stability Program), désactivez la quand vous mettez vos chaînes.
  • Ne freinez jamais brutalement en cas de perte d’adhérence : ne quittez pas la route des yeux et débrayez.

 

Gérer ses énergies

Forcément en hiver, vous allez consommer plus (rien que pour vous chauffer). Au niveau électricité, nous avons déjà vu dans notre article sur les aménagements extérieurs d’un van, qu’il faut calculer la quantité nécessaire d’électricité dont vous aurez besoin quotidiennement, en listant les appareils électriques que vous utilisez et leur consommation. En hiver, mieux vaut multiplier la consommation d’un appareil par deux. Les panneaux solaires restent une bonne solution pour disposer d’énergie en toute indépendance. Même si en hiver l’ensoleillement est moins long et moins puissant.
Si vous vous chauffez au gaz, veillez à bien avoir des bouteilles en stock : comme dit précédemment, une bouteille vous fera 3-4 jours. En France vous trouverez toujours un point de vente pour acheter des bouteilles de gaz mais à l’étranger c’est déjà plus compliqué. Attention aussi à ne pas trop vous charger pour limiter le PTAC (Poids Total en charge) de votre van.

 

La check-list avant de partir !

Rien de mieux qu’une petite check-list des choses à vérifier avant votre grand départ pour la neige :

vivre dans son van

 

Et vous, comment vivez-vous l’hiver dans votre van ?!

Photo by Ali Inay on Unsplash