Portraits

vanlifers #8 : sur la route de Potiron, une famille en combi VW !

Nouveau portrait de vanlifers sur Camp’Us consacré ce mois-ci à Julien, Mylène, Lily et Nikita, alias Sur la route de Potiron. A part faire partie de la famille des cucurbitacées, qui est Potiron ? C’est un joli combi jaune-orange, couleur potiron donc, dans lequel voyage notre petite famille ! À eux 4, cette famille en combi VW trace sa route de voyageurs nomades. Une rencontre toute en réflexion et poésie sur la vie, soi-même et le voyage.

 

Portrait vanlifers #8 : une famille en combi VW

 

Sur la route de Potiron : la vie avant la vie sur les routes

famille en combi VW

Crédit : Sur la route de Potiron

Derrière ‘Sur la route de Potiron’ c’est Julien et Mylène aux commandes. Une petite présentation ? Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Nous nous sommes rencontrés sur Lyon en 2003 : Mylène était étudiante, je voyageais déjà sur les routes après avoir quitté un CDI dans le marketing. Je voulais écrire, Mylène passait son bac art appliqué. Un an après, nous montons sur Roubaix car Mylène passe un BTS photo pour devenir photographe. Moi je reprend mon métier dans la vente marketing, avant de me ré-orienter dans le sport pour devenir éducateur sportif.

 

Quelles étaient vos activités avant de vous lancer dans l’aventure Potiron ?

Avant l’aventure Potiron, qui commence en 2016, Mylène est infographiste/photographe en CDI et moi je suis éducateur sportif en CDI.

 

Comment est venu votre déclic du voyage en combi ? 

Le déclic est le voyage, pas particulièrement le combi à la base. Tout quitter pour démarrer quelques chose de neuf avec nos propres idées. Vivre en harmonie avec ce que la nature propose. Nous étions en désaccord avec un système qui ne nous permettait pas de nous épanouir pleinement puisqu’il fallait toujours payer et payer encore.

Nous pensions que, si nous n’étions plus raccord avec le système, il fallait nous prendre en main pour construire notre propre voie au bonheur. Pour nous même mais aussi pour notre fille Lily. Le combi a été un coup de foudre. Je souhaitais un véhicule qui nous garantisse la sympathie, un véhicule qui symbolise le voyage que nous nous apprêtions a entreprendre. Lorsque nous sommes tombés sur Potiron, malgré la petitesse de l’engin, c’était pour nous une évidence.

 

Comment vit-on le fait de devoir tout changer et tout quitter ?

Au départ on a peur, on se demande ce qui nous a pris. Les premières heures sont très difficiles. Et puis on lâche prise progressivement, on apprend, on devient des feuilles blanches pour se laisser porter. Croire que c’est possible. On s’adapte en permanence, car pas de douche, pas de WC, pas de confort en particulier puisque nous trimballons avec nous toute notre vie. Le plus important alors, et ce dont on se satisfait, c’est cette forme de liberté qui nous transporte, cette coupure avec les maux du monde, les rencontres que nous faisons qui ne se seraient jamais produites si nous étions restés dans notre confort.

 

Une famille en combi VW : présentation de Potiron

famille en combi VW

© Sur la route de Potiron

Potiron, c’est un combi T2 de 1976. Comment l’avez-vous trouvé ? Comment votre choix s’est orienté vers un combi ?

Potiron était en vente sur le Bon Coin, un monsieur à la retraite l’avait parqué chez son gendre, qui l’entretenait. Moins de 45 000 km au compteur, un moteur sein, une carrosserie en bon état, un aménagement fait main. Ca a été un coup de foudre. Les petits enfants du monsieur l’appelait Potiron, nous lui avons laissé son nom de baptême.

 

Quelle(s) restauration(s) ont été nécessaires ?

Nous avons refait la carrosserie qui, si elle n’était pas rouillée, était bosselée. La peinture également, afin de prévenir des points de rouille. Lorsque nous sommes partis, nous n’avions ni électricité ni chauffage dans le combi. Nous n’étions pas prêts. Très peu d’aménagement car pas de sous pour investir.

 

Aviez-vous des connaissances mécaniques ou avez-vous été aidé par des professionnels ?

Mylène à fait un stage de mécanique pour apprendre certaines bases. C’est elle la mécano de l’équipe au départ du voyage. Ce sont des amis qui sont venus nous conseiller sinon, nous n’avions alors aucune connaissance du milieu VW.

 

Les moments forts de la vie de famille en combi VW

famille en combi VW

Crédit photo : Sur la route de Potiron

En 2016 vous prenez la route à bord de Potiron (vous deux et votre fille Lily). Quelles ont été vos destinations ?

Partis de Toulouse en novembre 2016 en plein hiver, sans chauffage et électricité, nous empruntons la direction de l’Espagne pour trouver le soleil. Nous n’avons pas de destination initiale, sinon Marinaleda peut-être, qui est un village espagnol dont nous avons entendu parlé. On se dit que les rencontres viendront. On souhaite rencontrer des personnes qui vivent en autonomie, pour apprendre et préparer dans quelques années notre propre transition.

 

Comment se déroule le quotidien dans un combi ?

Il faut prévoir l’installation jour et l’installation nuit, transvaser les affaires chaque soir, faire les lits, et inversement le lendemain pour repartir. On cuisine dedans, on mange dehors quand il fait beau, à l’intérieur quand il fait froid. On discute, on échange, on joue aux cartes…

 

Comment organise-t-on une vie de famille dans un combi ?

Nous organisons notre vie de famille avec un seul mot d’ordre, combi ou pas : amour, sincérité et communication.

 

Fin 2018, vous avez accueilli une nouvelle aventurière à bord : Nikita ! Déjà parée pour les road-trips en famille ?!

Au bout de deux mois,  Nikita a déjà fait un tour de France. Le combi la berce, elle est calme est toujours de bonne humeur !

 

Les projets de la famille Potiron !

famille en combi VW

© Sur la route de Potiron

Vous vous êtes lancés dans plusieurs projets. Tout d’abord un livre retraçant votre aventure. Que peut-on y retrouver ?

Sur la route de Potiron, récit d’un voyage pas ordinaire, est le livre qui parle de notre départ de Toulouse et qui retrace nos 6 premiers mois de voyage entre Espagne et Portugal. On y retrouve la naissance de nos réflexions et de notre apprentissage, mais aussi quelques belles rencontres qui nous ont fortement inspirées. Le livre est agrémenté de photos et d’aquarelles. Il a été ré-édité en 2018 avec la préface de Mike Dinca du groupe Sinsemilia. Nous seront bientôt en rupture de stock et ne prévoyons pas pour le moment de le ré-imprimé, peut-être plus tard…

 

Comment l’avez-vous conçu et combien de temps cela vous a-t-il pris ?

Nous avons réalisé ce livre en 4 mois, j’avais pas mal de carnets de route. Il a été écrit dans la montagne au Portugal, du coté de Brejeira. Nous avons voulu un livre qui nous ressemble, authentique. Nous n’imaginions pas que les gens s’intéresseraient à notre histoire ! Pour financer, nous avons lancé une collecte sur Ulule et c’est plus de 200 personnes qui nous ont permis de réussir.

 

Comment le diffusez-vous ?

Nous avons fait un tour de France en enchaînant des expositions photos qui présentent le voyage. L’occasion de présenter aussi le livre et d’en faire la promotion. Nous développons notre image sur les réseaux sociaux, on passe en radio, a la télé (même si on refuse les émissions d’ordinaire, nous avons accepté d’en faire une sur France 2) et bien entendu, on découvre les meetings VW. Evidemment, on diffuse le livre sur notre site et également dans quelques librairies.

 

Votre 2e projet est en cours : une BD « Yeah yo je mène une vie de combi ». Expliquez-nous !

Ce projet est pour nous l’occasion de mettre en image la vie de combi a travers des histoires courtes illustrées. Nous donnons le pieds à l’étrier a trois dessinateurs, le but est d’apporter des styles graphiques différents en fonction des thèmes. Les histoires courtes ne sont pas autocentrées. Nous recevons des anecdotes de personnes qui roulent en combi et nous les mettons en image. Ce que l’on retrouvera dans la BD sera donc inspiré de fait réels avec des personnes vraies. Et les anecdotes sont souvent cocasses !

Nous ne voulons pas une BD qui ne parle que de nous et c’est surtout l’occasion de faire découvrir ce véhicule et l’état d’esprit qui va avec. Le voyage, le lâcher prise, le gout de la liberté. En combi, la saveur n’est pas la même. La BD sortira en décembre prochain, les personnes pourront la pré commander sur notre site prochainement, mais aussi auprès de nous lors des meeting où nous nous rendrons et des apéros nomade que nous allons organiser tout au long de l’année.

Exemple des réalisations de la BD Sur la route de Potiron

 

Les questions de la fin !

*Vous partez toujours avec : Potiron est notre véhicule du quotidien et notre toit !
*Vous rêvez de : Être dans la montagne et écrire. Mylène aimerait une vie de simplicité, dans la nature, peindre, faire des photos…
*Le plus bel endroit que vous avez vu est : Notre propre cœur. Car le voyage n’est pas seulement la découverte de lieux, c’est avant tout la découverte de soi-même. Après, pour la géographie, Brejeira, au Portugal, montagne située en face de Monchique en Algarve.
*La plus belle rencontre c’était avec : Nous-même mais aussi Sander et Claire de Brejeira.

*La plus grosse frayeur c’était quand : Lorsque nous sommes partis : j’ai réalisé qu’on peut imaginer 100 fois une situation dans sa tête, mais qu’une fois confronté a celle-ci, on est comme face à un mur. Et là, on venait de tout plaquer pour plonger dans l’inconnu. L’inconnu est donc la plus grande frayeur, mais c’est aussi ce qu’il y a de plus exaltant !
*Quelle est votre devise ? Il y a des jours avec et des jours sans, si c’est un jour sans il faudra bien faire avec. (elle est de nous !!)
*3 mots qui définissent la conception du voyage en toute liberté pour vous : Amour, lâcher prise, découverte.

Nous avons tout quitté avec l’espoir de trouver quelque chose d’autre. Un ailleurs, un vivre autrement

Vous l’écriviez sur votre blog. Alors, avez-vous trouvé ce quelque chose d’autre ?!

Oui, en nous-même. Peut importe le lieu c’est avant tout avec soi-même qu’il faut être heureux.

Pour les suivre : Facebook, site internet et Instagram



Épingles le portrait sur Pinterest :

famille en combi VW