Portraits

#Vanlifers 12 : heureux sur la route comme Sam fait Voyager !

heureux sur la route

Nouvelle rencontre de vanlifers sur le blog ! Tout a commencé sur Instagram à vrai dire. Comme on est gourmands, on avait publié une photo d’un gâteau-combi à laquelle Sam fait Voyager, alias Laura et Thibaut, ont répondu. Pour la blague, on devait envoyer le même gâteau pour l’anniversaire de Laura ! Et puis de fil en aiguille, une discussion est née sur une passion commune, les voyages et la vanlife. On est donc très contents de vous présenter ce couple de voyageurs pétillants et drôles, heureux sur la route avec Sam, et toujours prêts pour l’aventure !

 

Qui se cache derrière Sam fait Voyager ?

heureux sur la route

Alors ?

Derrière Samfaitvoyager il y a en réalité Laura et Thibaut, un couple de 28 ans habitant à Nancy. Laura est infirmière en néonatalogie : c’est l’organisatrice, la décoratrice et la photographe de l’équipe ! Thibaut, lui, est technicien de maintenance pour une entreprise américaine. C’est le directeur de projet, mécano / électricien et humoriste de la bande ! C’est aussi le lave vaisselle officiel de Sam, mais ne lui dites pas que ça vient de moi…

Pour résumer, Samfaitvoyager c’est de la bonne humeur, une transition écologique, des blagues pas drôles, beaucoup d’apéros, une « bucket list » longue comme le bras et plein d’amour !

 

 Comment vous êtes-vous rencontrés ?

En réalité nous nous connaissons depuis toujours car nous venons du même village, mais sans s’être jamais vraiment fréquentés. 26 ans plus tard, on s’est retrouvé dans le même bar au cours d’une soirée un peu (trop) arrosée. Thibaut m’a fait son petit numéro de comique, comment ne pas craquer… Cinq mois après, j’ai (Laura) quitté le sud de la France pour déménager à Nancy. Un pari risqué mais gagnant puisque cela fait maintenant 3 ans que nous sommes ensemble. C’est drôle la vie parfois !

 

 Qui est Juke ?

Salut, moi c’est Juke ! Je suis un bouledogue français de 5 ans, testeur de n’importe quelle surface où dormir. J’ai vite adopté Thibaut, mon nouveau papa, mais aussi ma nouvelle vie de Nordiste car je préfère la fraîcheur ! J’aime les siestes, les gratouilles sous le menton, me frotter le dos dans l’herbe et les filles. Thibaut vous dira que je ronfle mais c’est sa parole contre mes aboiements !

 

Suisse, Portugal, Norvège, Italie, Île Maurice… Voyageurs à plein temps ou dès que l’occasion se présente ?

Nous avons la chance de pouvoir partir souvent grâce à nos boulots. Alors je dirais : dès que la MOINDRE occasion se présente: weekends, jours fériés, vacances, parfois en semaine… Nous sommes sur la route au moins une fois par mois. Je dois l’avouer, c’est un petit sujet de dispute entre nous ! Thibaut aimerait que je ralentisse un peu le rythme, mais bon on ne se refait pas… J’ai la bougeotte et Sam a vite des fourmis dans les pneus !

 

Heureux sur la route, mode d’emploi !

heureux sur la route

Depuis quand possédez-vous Sam, votre Renault Trafic L1H1 ?

Nous avons sauté le pas en septembre 2018 après un petit mois de recherches sur Leboncoin.

 

Comment avez-vous fait le choix de ce véhicule ?

Nous voulions un véhicule qui tienne la route car nous aimons enchaîner les kilomètres en voyage. Au niveau du fourgon en lui même il nous fallait donc : un van assez récent avec un moteur efficace, un petit gabarit pour pouvoir passer partout (parkings, péages, spots difficilement accessibles…) et peu de kilomètres au compteur. Au niveau de l’intérieur nous souhaitions : un aménagement de base mais modulable à nos goûts, un vrai lit et suffisamment de rangements (ou du moins de la place pour en créer). Nous avons regardé beaucoup d’annonces sur Le boncoin jusqu’à ce que l’on tombe sur Sam et que nous ayons le coup de cœur !

 

Avez-vous aménagé vous-même le van ? Si oui, comment, en combien de temps, les matériaux utilisés…

Pour un premier van nous ne nous sentions pas capables de tout aménager nous même. Nous avons seulement fait quelques travaux à l’intérieur : aménagement du dessous du lit pour avoir plus de rangements et installation d’une table pliante d’extérieur, pose d’un panneau solaire, création d’un garde manger et quelques coups de peinture. Les travaux ne sont jamais vraiment finis car nous y apportons des améliorations au fil de nos voyages.

 

Sam est décoré avec beaucoup de goût ! Quelles ont été vos sources d’inspiration ?

Instagram et Pinterest principalement. On avait pas d’idées précises, on voulait juste une décoration qui nous ressemble et qui nous fasse nous sentir chez nous.

heureux sur la route

Pas trop à l’étroit dans un 3m² ?!

On doit reconnaître que c’est un de nos (petits) regrets. Comme c’était notre premier van, nous avons vu uniquement le côté pratique et économique d’un petit gabarit (prix des péages, accès à tous les parkings etc) mais cela a un impact sur notre confort. À refaire, nous choisirions la taille au dessus, comme un Renault Master par exemple.

Malgré tout, Sam est très bien agencé et nous y avons tout ce dont nous avons besoin (même un lit normal une fois déplié !). On se sent dans notre petit cocon, et puis comme ça, ça rapproche (pour le plus grand bonheur de Thibaut quand je me colle à lui alors qu’il fait 30 degrés).

 

Juke vous suit partout ?

Le bouledogue français est une race fragile avec pas mal de problèmes de santé et Juke n’échappe pas à la règle… Il voyage donc avec nous quand nous partons sur quelques jours seulement et hors période de fortes chaleurs. Malgré tout, il s’est très bien adapté à la vie en van et les longues heures de sieste pendant que l’on roule lui conviennent à merveille.

 

Qu’est-ce que ce mode de voyage, la vanlife, vous a apporté ? Qu’est-ce que vous avez appris sur vous ?

La vanlife nous a offert une impression de liberté encore jamais découverte en voyage : pas de réservations ou de contraintes nous obligeant à rester quelque part, par exemple si la météo est mauvaise ou si nous n’aimons pas. Nous organisons nos journées et nos soirées comme nous le voulons, nous partons quand nous le voulons et nous pouvons changer d’avis au dernier moment.

Ce mode de voyage nous a aussi beaucoup rapproché de la nature et des choses simples de la vie : pouvoir dormir dans des endroits qui n’appartiennent qu’à nous le temps d’une nuit, se doucher dehors, profiter de paysages uniques au réveil… Le voyage en van nous a offert des moments que nous étions seuls à pouvoir vivre. Être aussi proche de la nature nous a aussi ouvert les yeux sur l’urgence écologique et nous modifions nos habitudes de vie progressivement (produits d’hygiène solides, produits ménagers maison, diminution de nos déchets, consommation de viande beaucoup plus modérée…).

Mais ce qui nous fait surtout vibrer en van, c’est ce sentiment d’aventure même si nous restons près de chez nous. On s’est rendu compte que nous avions besoin de très peu de choses finalement pour être heureux sur la route. Le temps des 2 valises, 60 tenues, 3 trousses de maquillage est plus que révolu et franchement ? On est tellement plus heureux comme ça !

 

Parlez-nous de vos futurs projets, envies, voyages…

Pour commencer, toujours plus d’amour, de bonheur et de blagues nulles bien sur ! Notre plus gros projet devra attendre 2020 et nous le dévoilerons prochainement, le temps de régler les derniers détails (on ne veut pas se porter la poisse !).

En attendant, 2019 va être réservée à quelques travaux d’aménagement chez Sam. Refaire l’installation électrique, création d’un nouveau dressing, passage d’un 3 places à un 2 places à l’avant pour gagner encore de l’espace de rangement. Au milieu de tout ça nous avons pas mal d’expéditions prévues : un weekend dans le sud de la France fin août, l’Oktoberfest en septembre, une semaine de vacances en octobre à planifier (la destination est encore en pourparler) et la tournée des marchés de Noël en décembre.

 

Dernier road-trip : heureux sur la route en Norvège

heureux sur la route

Vous venez de revenir de Norvège. Alors heureux ?!

TRÈS heureux et TRÈS comblés !

 

Racontez-nous ce voyage ! Quel a été votre itinéraire ?

Nous sommes partis pendant 3 semaines. Nous sommes arrivés en ferry à Stavanger (côte ouest de la Norvège) et avons du sacrifier le sud norvégien car le timing était trop serré. La première semaine on s’est donc concentré sur les principales randonnées et les fjords de l’ouest : Preikestolen, Kjeragbolten, Trolltunga, le glacier Jostedal, le Lysefjord, Sognefjord. On en a vraiment pris plein les yeux, à tel point qu’on ne savait plus où regarder parfois.

Au début de la deuxième semaine nous avons attaqué notre ascension vers les Lofotens : nous avons passé deux jours sur la route du Nord avant d’atteindre Bodo et de prendre un ferry vers l’archipel tant convoité. Nous avons passé 6 jours assez pluvieux aux Lofotens. Cela ne nous a pas empêché de suivre notre programme : Reine, Moskenes, plage de Kvalvika, Nusfjord, Svolvaer et Henningsvaer. Des paysages toujours aussi merveilleux, entre montagnes et plages paradisiaques.

Pendant les cinq jours suivants nous sommes redescendus tranquillement vers Oslo. En prenant le temps de passer une dernière soirée avec les copains rencontrés et de faire nos dernières étapes (Trollstigen, Geirangerfjord, Lovatnet et visite de Oslo).

Pour résumer, nous avons donc parcouru 7000 km, dépensé 2200 € pour deux, dormi dans une vingtaine d’endroit différent, rencontré 3 couples et 1 voyageur solo, marché environ 127 km et eu seulement 4 jours de soleil. En un seul mot ? Du KIFF !

 

heureux sur la routeLe plus bel endroit en Norvège ? Votre coup de cœur ?

TOUT TOUT TOUT ! C’est impossible de choisir désolé !

 

La galère ultime (s’il y en a eu) ?

Pas de grosse galère (tant mieux !), alors je citerai juste la météo catastrophique que nous avons eue lors de notre randonnée à Trolltunga. 0 degrés, 130km/h de vent et de la pluie, j’ai rarement eu aussi froid de ma vie malgré les neuf couches de vêtement portés. Arrivés en haut, on était tous tellement frigorifiés qu’on a juste pris une photo, grignoté un morceau pour reprendre des forces et nous sommes redescendus sans avoir vraiment profité du moment… Peut être un signe qu’il faudra revenir ?

 

La meilleure balade/randonnée ?

Preikestolen ! Elle reste une randonnée accessible à tous (environ 8 km) avec des paysages somptueux tout le long de la marche et une arrivée splendide sur « La chaire ». A faire soit très tôt, soit très tard pour échapper à la foule.

 

La plus belle rencontre ?

Tous nos copains croisés sur les routes de Norvège. Ils ont donné une saveur supplémentaire à notre voyage : Fleurine, Jordan, Alex, Coline, Bertrand, Olivier et Adrien. On leur fait à tous un gros bisous et on leur souhaite bonne route pour la suite.

 

Les questions de la fin

heureux sur la route

*Vous partez toujours avec : des bières au frais, du café, mon carnet de note dans lequel je prépare tous nos itinéraires et des Boules Quies.
* Vous rêvez de : voyager sur le long terme
* L’objet dont vous ne pouvez pas vous passer : Mes objectifs photo, ils sont toujours avec moi !
* Vous avez peur de : la routine.
* Le plus bel endroit que vous avez vu est : c’est une vraie torture cette question … Je dirai les paysages Norvégiens (désolé, impossible d’être plus précise !)
* Quelle est votre devise ? « Ce sera sensuel et sauvage, viens je t’amène en voyage »
* 3 mots qui définissent la conception du voyage en toute liberté pour vous : Aventure, inconnu et lâcher prise.

Merci à Sam fait Voyager pour ce joli moment de partage !
Suivez-les sur :

 

 

 



Épingles l’article sur Pinterest pour le garder sous le coude :