Partir en van, Vivre dans son van

La sécurité en van aménagé : comment bien s’équiper ?

sécurité en van aménagé

La sécurité en van aménagé est une préoccupation de tout instant. Qu’il s’agisse du véhicule ou de ses équipements, que ceux-ci soient défectueux ou que l’aménagement du van ne soit pas aux normes, tout peut être source de danger, incident, accident, incendie… Mais pas de panique ! Une bonne information, de bonnes pratiques et des outils pratiques vous aideront à vous sentir en sécurité dans votre van aménagé.

 

La sécurité en van aménagé : conseils et astuces

La sécurité d’un véhicule se joue tant au niveau extérieur (protection contre vol et effraction par exemple) qu’à l’intérieur avec les circuits électriques, le gaz…
 

Sécurité en van aménagé : s’équiper contre les vols et effractions

Quand on aménage son van, on ne pense pas forcément aux désagréments tel que les effractions ou les vols (effets personnels ou véhicule). Malheureusement cela existe et le meilleur moyen de les contrer, c’est d’être bien équipé.
 

Pour éviter les effractions

Se sentir en sécurité en van aménagé c’est important. Quand on s’absente pour une randonnée ou une visite, il y a toujours cette petite appréhension de retrouver son véhicule ouvert, visité, endommagé ou disparu… Pour éviter les mauvaises surprises, certains équipements sont bien utiles :

  • L’antivol sur le volant : très répandu, on peut le voir équipé même sur certaines voitures. Il s’agit d’une barre qui va traverser votre volant et se verrouiller. Les manœuvres sont alors impossibles. Il en existe de plusieurs sortes (barre, canne qui est reliée à la pédale de frein, barre reliée au frein à main…). Les prix varient également, selon la robustesse et les matériaux utilisés : entre 20 € et 100 €. Vous en trouvez facilement chez Norauto, Leader Loisirs, Amazon
  • Les serrures sur la porte latérale et porte arrière. Vous pouvez rajouter une serrure sur votre porte latérale ou sur la porte arrière, pour sécuriser de l’extérieur comme de l’intérieur. Comptez entre 39 € et 125 €. Une autre version : la poignée de sécurité mais  elle est quand même plus encombrante. Au revoir la discrétion !
  • La barre de sécurité transversale : un système anti-intrusion qui se fixe entre les 2 portières de la cabine pour les bloquer. Comptez environ 50 €.
  • Alarmes : plus utilisée dans les maisons que pour les fourgons aménagés ! Vous pouvez néanmoins équiper votre van d’une alarme qui déclenchera sa sirène en cas d’effraction.

 

Pour éviter les vols d’effets personnels

Se faire voler ses effets personnels c’est moche. Mais d’autant plus quand il s’agit de papiers importants ou d’ordinateurs, appareils photos… Pour éviter ce genre de problème, il faudrait pouvoir embarquer tout le temps avec soi ses objets de valeur. Mais c’est impossible. Alors pensez à cacher un petit coffre fort discret (ici ou ici par exemple) ou à créer une cachette dans votre fourgon.

 

En cas de vol du véhicule

Malheureusement parfois la chance n’est pas avec vous et il se peut que des âmes malveillantes vous volent votre précieux bolide. En cas de vol, la première chose à faire est de porter plainte et signaler le vol à la police ou la gendarmerie la plus proche. Puis vous devez signaler ce vol auprès de votre assureur dans les 2 jours après les faits. Vous pouvez demander une demande d’indemnisation auprès de votre assureur si le véhicule n’est pas retrouvé dans le délai prévu dans votre contrat (généralement 1 mois).

Une solution potentielle pour retrouver votre véhicule volé est de l’équiper avec un traceur GPS. Vous saurez ainsi où il se trouve. Cependant assurez-vous de bien cacher ce traceur, qui pourrait être déconnecter par le voleur si trop voyant. Plusieurs sites proposent ce système de traceur GPS, entre 20 € et 100 € pour les plus sophistiqués.

 

La sécurité en van aménagé : sécurité de vos équipements

sécurité en van aménagé

Quand on parle de vos équipements, on parle de deux choses. Les équipements à risque (comme le gaz, chauffage…) et vos meubles, vaisselles…

Concernant les équipements à risque, il faut savoir que les intoxications au monoxyde de carbone sont souvent la cause d’incidents domestiques dans les maisons ou fourgons. La cause ? Un mauvais entretien de ces équipements, une mauvaise ventilation dans le véhicule, une utilisation inadaptée… Il est donc important de bien vérifier son matériel gaz ou ses chauffages (notamment avant la période hivernale). Pour éviter tout risque d’intoxication, il faut :

  • Faire un check-up de ses équipements et vérifier que tout fonctionne, qu’il n’y a pas de choses anormales.
  • Bien aérer le van et ne surtout pas bloquer les entrées d’air.
  • Respecter les consignes d’utilisation des appareils.
  • S’équiper d’un détecteur de gaz (la marque Dometic est un bon choix).

Le feu peut également se déclencher dans votre véhicule. Inattention, surchauffe, mauvais câblage électrique… les causes sont nombreuses. En cas d’incendie, chaque seconde compte, il est donc important d’être averti rapidement. Notamment si le feu se déclenche pendant le sommeil. Pour ça, il est obligatoire de posséder un extincteur dans votre véhicule. Celui-ci doit être changé tous les 2/3 ans. Le détecteur de fumée est également obligatoire. Comptez entre 15 € et 30 € pour le détecteur.

Enfin vos objets personnels comme vaisselle, meubles, livres… peuvent représenter un danger s’ils ne sont pas correctement fixés. Ou si les tiroirs et placards ne sont pas complètement fermés. En effet, tous ces objets, lors de vos temps de route, peuvent se déplacer s’ils ne sont pas fixés. Il peut y avoir alors un risque de projection vers l’avant et notamment vers le pare-brise (si coup de frein soudain par exemple). Veillez donc, avant chaque départ, à vérifier que tout est attaché correctement.

 

La sécurité en van aménagé passe également par un bon entretien du véhicule

La sécurité en van aménagé passe également par un bon entretien du véhicule. Celui-ci doit notamment passer par l’étape contrôle technique, qui s’est renforcé en mai 2018. Et pour un fourgon aménagé « maison », il est désormais obligatoire de posséder la mention VASP sur votre carte grise, garantissant l’homologation de votre véhicule. Cela veut dire que ses installations électriques et gaz ont été vérifiées par des professionnels. Si vous ne souhaitez pas faire les démarches VASP pour votre van aménagé (cela représente un certain coût), il vous faut alors penser à des aménagements amovibles.

Sans oublier le gilet jaune et le triangle de signalisation (obligatoire dans votre véhicule), pensez également à vérifier vos pneus et leur pression. Des pneus sous gonflés, c’est une perte d’adhérence, un freinage moins efficace. Mais aussi une consommation de carburant plus élevée ou un risque d’éclatement. Alors autant éviter tout ces tracas en vérifiant régulièrement la pression de ses pneus. La bonne pression est indiquée sur l’arrête de la portière de votre véhicule ou dans la boîte à gants ou dans le carnet d’entretien.

 

Nombre de personnes et ceintures de sécurité

Il parait évident qu’il ne faut pas transporter dans son van aménagé plus de personnes que le nombre de places assises indiquées sur votre certificat d’immatriculation. En clair ? Si vous avez 3 ceintures de sécurité, vous ne pouvez transporter que 3 personnes. Sachez que depuis septembre 2018 et le décret n°20118-795, en cas de surnombre de passagers, vous vous exposez à une contravention de 4e classe avec un retrait de 3 points sur le permis de conduire.

 

Attention au PTAC

Le PTAC (Poids Total Autorisé en Charge – en gros la masse maximale autorisée sur les routes) d’un véhicule est un critère à ne pas laisser de côté. Dépasser cette valeur, c’est s’exposer à une amende de 90 €. Le PTAC de votre véhicule est inscrit sur votre carte grise (correspond au F2). Un van aménagé se conduit avec un permis B et donc le poids maximal autorisé est 3,5 tonnes. Généralement, pour les modèles répandus comme le Fiat Ducato, le Ford Transit ou encore le Mercredes Sprinter, le PTAC varie entre 2 800 kg et 3 500 kg. Pour les fourgons plus compacts (Ford Transit, Mercedes Vito, Renault Trafic…), le poids varie entre 2 600 kg et 3 000 kg.

 

Photo by Mikel Ibarluzea  & Juliane Liebermann on Unsplash