Partir en van

Protéger son fourgon aménagé : comment hiverner son fourgon aménagé ?

Protéger son fourgon aménagé

L’hiver pointe le bout de son nez enneigé et pour certains, c’est synonyme de pause dans les voyages en fourgon aménagé. Pendant ces quelques mois, votre fidèle compagnon de route sera donc en pause. Mais pas question de le laisser de côté pour autant ! Il faut alors hiverner son fourgon aménagé et protéger son fourgon aménagé contre les ennemis de l’hiver. Températures froides voire glaciales, condensation, humidité… sont autant de facteurs qui accélèrent l’usure de votre véhicule. Alors comment hiverner son fourgon aménagé ? Garage ou abris extérieurs, bâche pour fourgon aménagé ou gardiennage, on vous aide à bien hiverner votre fourgon.

 

Protéger son fourgon aménagé pendant l’hiver

Afin de préserver votre véhicule au maximum des aléas climatiques de l’hiver, il convient de le préparer à passer la saison froide. Que ce soit en le confiant à des professionnels ou en le stockant chez vous, vous devez préparer votre van en le nettoyant de fond en comble.

 

Où hiverner son fourgon aménagé ? 

Plusieurs solutions existent pour protéger son fourgon aménagé en hiver.

  • Dans votre garage si celui-ci est assez grand. L’avantage de certains vans est qu’ils font presque la même taille que certaines voitures.
  • Sous un abri à l’extérieur (dans votre jardin ou collé à votre maison par exemple). Vous pouvez tout à fait construire vous-même votre abri pour fourgon aménagé (bois, PVC, métal, aluminium…). Hiverner son fourgon aménagé sous un abri est une bonne solution pour que celui-ci soit protégé de la pluie, de la neige, de la grêle… Pour construire votre carport (un toit pour son van en soit) il vous faudra de bonnes compétences de bricolage mais également les autorisations nécessaires pour la construction (permis de construire à demander à la mairie). Si vous ne souhaitez pas le construire, vous pouvez bien entendu acheter votre abri dans des magasins spécialisés : France-Abris, Arcis, Gamm Vert… Selon le modèle et les matériaux utilisés, comptez entre 700 € et 2 000 €.
  • Sous une bâche pour fourgon aménagé. Clairement ce n’est pas l’idéal mais une bâche de protection extérieure peut dépanner pour protéger son fourgon aménagé. Attention à ce qure votre fourgon soit bien étanche. Vous en trouverez facilement dans les magasins spécialisés comme Leader Loisirs, H2R Équipements, Narbonne Accessoires… Comptez dans les 200 €.
  • En gardiennage chez un professionnel. Pour hiverner son fourgon aménagé, vous pouvez opter par le gardiennage. En effet tout le monde ne dispose pas d’un terrain pour pouvoir y installer un abri. Il est facile de trouver dans sa région une concession, un garage ou un spécialiste qui héberge les véhicules de loisirs pendant l’hiver. Généralement ceux-ci disposent d’hangars, granges ou grands garages pour les stocker. Bien sûr cette opération a un coût. Les lieux de stockage peuvent fixer leur prix au mois, à l’année, en fonction de la taille du véhicule, si c’est en extérieur ou en intérieur… Comptez au minimum entre 40 € et 60 € par mois, voire 150 € pour une année.
    Renseignez-vous également auprès des campings : ceux-ci ont des services de gardiennage.

Au lieu d’hiverner son fourgon aménagé quand il n’est pas utilisé pendant une grande période, vous pouvez opter pour la location ! En effet des sites communautaires comme Wikicampers ou Yescapa permettent aux propriétaires de fourgon aménagé de mettre à la location leur véhicule. Idéal pour se faire une rentrée d’argent (relisez notre article sur la location entre particuliers).

 

Protéger son fourgon aménagé : bien préparer l’hivernage de son fourgon

Lorsque l’on s’apprête à hiverner son fourgon aménagé, il faut dans un premier temps bien préparer son hivernage. Quelles sont les étapes pour préparer son véhicule avant l’hiver ?

protéger son fourgon aménagé

Commencez par un bon nettoyage extérieur du fourgon aménagé ! Toit, soubassements, pare-brise, rétroviseurs… tout y passe! Le plus simple : un sceau avec du savon noir et de l’eau. Puis pour le rinçage du véhicule, le mieux est d’utiliser un nettoyeur haute pression. Sans s’attarder sur les parties les plus fragiles.

Occupez-vous ensuite de la partie intérieure du véhicule. Bien entendu avant de procéder au nettoyage videz le contenu des placards, étagères, frigo… Profitez-en pour aérer la literie (matelas, coussins…). Nettoyez vos grilles d’aération et lavez et désinfectez vos WC si vous en avez. N’oubliez pas de nettoyer les réservoirs pour éviter la prolifération des bactéries. Récurez votre frigo et ses grilles et laissez-le ouvert.
Produits simples à utiliser : vinaigre d’alcool (anti-calcaire, dégraissant), bicarbonate de sodium, savon noir…
Si votre véhicule est hiverné dans une pièce fermée, vous pouvez entrouvrir les lanterneaux pour faire une bonne aération (et éviter que les joints ne collent).

N’oubliez pas de vidanger votre véhicule ! Vidangez les eaux sales (dans un endroit prévu à cet effet) pour éviter le gel dans les canalisations. Prévoyez la même opération pour votre réserve d’eau propre (coupez l’arrivée d’eau et ouvrez votre robinet jusqu’à ce que l’eau ne s’écoule plus) et purgez votre chauffe-eau (si votre modèle ne le fait pas automatiquement). Enfin il est préconisé de démonter la pompe à eau car celle-ci est très sensible au gel.

Concernant les batteries : il est préférable de les maintenir avec une petite charge régulière. Soit en alimentant le véhicule sur du 220 v une à deux heures par semaine soit en faisant rouler votre véhicule ou encore grâce aux panneaux solaires si vous en avez. Vous pouvez déconnecter la batterie cellule de votre véhicule. Attention à ne pas débrancher la batterie moteur qui pourrait mettre à mal l’électronique du tableau de bord. Vous risquez de perdre vos données !

Il n’est pas obligatoire de retirer les bouteilles de gaz. Il faut simplement dévisser la lyre (flexibles haute pression, servant à raccorder des bouteilles de butane ou de propane) pour éviter que les joints ne restent collés.

Si vous stationnez votre véhicule à l’extérieur, même sous un abri, il est conseillé de sur-gonfler ses pneus (mettre la pression maximale autorisée). En effet, en position statique pendant trop longtemps, ceux-ci peuvent se déformer en fonction des irrégularités du sol. Le mieux est de déplacer ou faire rouler votre véhicule pour que le point de pression ne reste pas le même. Vous pouvez également positionnez votre fourgon sur des cales pour qu’il soit légèrement incliné et faciliter l’écoulement de la pluie. Également, attention à ne pas laisser votre frein à main : à long terme il risquerait d’abîmer votre véhicule et de se gripper.

Pour finir, faites le plein de votre véhicule pour éviter la condensation dans le réservoir. Et prévoyez de rouler un peu pendant l’hiver (une fois par mois si possible – une trentaine de kilomètres).

Conseils et astuces pour protéger son fourgon aménagé en hiver : épinglez l’article !

protéger son fourgon aménagé

Crédit photo : Dan Freeman