Road of s'Miles

Premier voyage en van : l’interview bilan de Road of S’miles

premier voyage en van

Dernièrement nous avions publié sur le blog les coups de coeur des Road of S’miles lors de leur road-trip jusqu’en Norvège. Après quelques mois dans une station de ski pour recharger le compte en banque, Tom et Lélé nous content leurs impressions après leur tout premier voyage en van. Place au bilan !

Premier voyage en van et premier bilan

Voici en un coup d’oeil le bilan de ce premier voyage en van :

bilan premier voyage en van

Ce road-trip pour atteindre la Norvège et le Cap Nord était votre premier voyage en van. Alors, conquis par ce mode de voyage ?

Evidemment… même au-delà de nos espérances ! Nous nous sentions libres et heureux malgré les petits changements que cela implique dans notre quotidien.

Vivre en van : les impressions et attentes

Qu’est-ce qui vous a attiré dans ce mode de transport avant même de le tester ?

Cette idée se traduit par le désir de rejeter la sédentarité pour adopter un mode de vie alternatif. Une sorte de syndrome de la bougeotte… Beaucoup deviennent backpackers, enchaînent les vols ou l’auto-stop, d’autres partent à vélo ou à pied avec un simple sac à dos… Pour nous, il semblait important d’avoir un petit chez-nous mobile. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’opter pour une vie de nomades en van aménagé !

L’idée d’avoir une maison roulante que nous pourrions emporter au gré de nos envies, nous a tout de suite séduite ! Un mode de vie plus léger, sans artifice qui nous permettrait de nous recentrer sur nous-mêmes…

Quelles étaient vos attentes vis-à-vis de votre premier voyage en van en général ? Et est-ce que ce premier road-trip les a comblées ?

C’était avant tout un nouveau challenge pour tous les deux, nous avions soif de découvertes et nous souhaitions changer de vie! Nous rêvions tant de grands espaces que de déambuler dans les villes emblématiques de notre itinéraire. A cela s’ajoute, un quotidien ponctué par le minimalisme, la liberté ainsi que de belles rencontres. Alors oui, nous pouvons affirmer que ce premier baptême de l’air nous conforte dans l’idée de poursuivre notre route…

Avant de vous lancer, étiez-vous inquiets ou aviez-vous des appréhensions ?

La seule petite crainte que nous pouvions avoir était liée à notre incapacité d’adaptation dans nos 6m2 et notamment, nous avions peur de nous marcher dessus et que cela crée quelques tensions dans notre vie de couple. Au final, après quelques jours, nous avions pris nos repères et aujourd’hui, nous nous sentons plus forts à deux !

La vie quotidienne dans Ducky, le Fiat Ducato

premier voyage en fourgon aménagé

Comment s’est déroulée la vie quotidienne en voyage dans Ducky ?

Nous avons troqué le “métro – boulot – dodo” par une nouvelle routine nomade. Beaucoup de changements liés aux obligations d’une vie sédentaire qui disparaissent totalement lorsque nous voyageons. C’est une vie qui nous fait revenir à l’essentiel et qui nous pousse à répondre à nos besoins primaires : manger, boire, dormir, être propre, communiquer… un réel retour aux sources. Nos nouvelles préoccupations sont désormais : 

  • où allons-nous dormir cette nuit ? 
  • et pour trouver de l’eau ? 
  • y’a t-il un endroit pour faire la vidange d’eau usée ? 
  • est-ce que le terrain est assez plat pour s’y installer ? 
  • où se trouve la laverie la plus proche ? 

Autant de questions simples que l’on ne retrouve pas forcément dans une vie sédentaire classique. Notre quotidien de voyageur est rythmé par nos pleins de courses, nos vidanges, nos remplissages en eau, nos pleins de carburant, nos lessives et nos recherches de spots dodo. 

Vous allez vous dire que cela fait beaucoup de contraintes pour une vie prônant la liberté… et bien c’est là tout le paradoxe ! Ces tâches nous permettent d’avoir une routine et nous poussent à découvrir la vie locale des pays traversés. De nombreuses subtilités et découvertes qu’il est assez difficile à percevoir quand on voyage en hôtel all inclusive…

Vous l’aurez compris, la vie en van est une vie simple et minimaliste qui nous pousse à limiter nos consommations en eau, gaz et électricité, dans l’idée d’être autonome le plus longtemps possible. Notre défi aujourd’hui est d’utiliser au mieux nos ressources et de consommer plus responsable !

Concernant vos installations et équipements : allez-vous revoir votre copie pour le prochain voyage ?! (y’a-t-il des changements que vous souhaitez faire ?)

C’était un sacré challenge pour nous de construire nous-mêmes notre fourgon et qu’il tienne le choc durant tout le road trip… Nous le souhaitions à notre image et fonctionnel ! Dans l’ensemble, nous ne regrettons pas nos choix d’aménagements. Mais il est certain que nous apporterons quelques modifications à notre fourgon pour notre prochain départ qui seront essentiellement liées aux températures estivales. Par exemple, nous avons eu l’idée d’équiper Ducky d’un store dépliant extérieur ou encore d’une moustiquaire. 

Une autre idée nous trotte dans la tête depuis quelques temps, mais cela reste confidentiel actuellement ! On vous en reparle très prochainement…

Comment arrivez-vous à gérer vos espaces à l’intérieur du van ?

Avant de partir, nous nous sommes imposés un tri drastique de l’inutile tant sur nos vêtements que sur nos objets du quotidien. Cela aide à optimiser l’espace mais cela ne suffit pas… Malgré ce désencombrement, nous avons fait preuve d’une grande organisation afin que chaque chose trouve sa place. En soi, nous avons tout de même constaté qu’un van ou fourgon regorge de multiples rangements et que cela nous offre la possibilité de stocker un grand nombre d’affaires. C’est un peu un “Tetris” à taille humaine… Quant à nous deux, nous faisions le maximum d’efforts pour éviter d’être au même endroit au même moment (cela a le don d’insupporter Tom…). 

Et la vie de couple en van pas trop dur ? 

Comme nous l’avons dit un peu plus haut, c’était notre seule vraie crainte… Un crash test pour n’importe quelle couple. Vivre l’un sur l’autre H24, cela impose de savoir s’écouter, communiquer et donner du temps à l’autre. Un pari osé pour des novices de la “vanlife” comme nous, mais malgré quelques petites disputes, nous nous sentons plus amoureux que jamais ! Ce premier long voyage à deux, nous pousse à continuer l’aventure ensemble… 

Occupations, coups de coeur et rencontres…

rencontres voyage en van

La vanlife c’est aussi des rencontres et pour vous le sourire est capital. Quels souriantes personnes avez-vous rencontré sur votre chemin ?

Sur ce point, nous avons été chanceux ! Nous avons fait une multitude de belles rencontres tant locales qu’avec d’autres voyageurs. Parmis celles-ci, nous pouvons vous citer : 

Ainsi que bien d’autres que vous pouvez retrouver sur notre blog dans la rubrique : S’milers !

Vos 3 coups de coeur, toutes destinations confondues ?

Compliqué de choisir et surtout de se mettre d’accord… Nous avons vécu une multitude de moments extraordinaires tout au long de notre périple ! Mais si nous devions vous en citer seulement 3, ils seraient : le Cap Nord, pour la symbolique et l’atmosphère lunaire de ce lieu que nous avons eu la chance d’atteindre. La ville fantôme de Doel (près d’Anvers), sur laquelle nous sommes tombés par hasard en cherchant un spot dodo et qui nous a fait froid dans le dos. Et les îles Lofoten, un écrin de verdure et un microclimat incroyable que nous avons eu la chance de sillonner entièrement à deux reprises tellement nous nous y sentions bien. 

Comment vous occupiez-vous les jours de pluie ?

Et bien curieusement, c’est peut-être notre côté “normand”, mais la pluie ne nous empêche que très rarement de profiter d’une journée. Si, nous sommes dans une ville, nous en profitons pour faire les musées ou se faire un petit restaurant ; et lorsque nous sommes en pleine nature, c’est souvent le lieu propice pour cuisiner, se reposer ou bosser un peu…

1 ou 2 anecdotes à nous raconter sur ce premier road-trip ?

activités voyage en van

Là encore, elles sont nombreuses… C’est l’essence même d’un voyage réussi ! Que celles-ci soient bonnes ou mauvaises, aujourd’hui nous ne pouvons qu’en sourire. 
Une nuit au Danemark après avoir eu un mal fou à se trouver un spot dodo, Lélé s’est réveillée en pleine nuit pensant avoir énormément bavé sur son oreiller (c’est pas très glamour)… Au final, il pleuvait des cordes et cela lui tombait littéralement sur la tête, nous avions une infiltration d’eau qui reste encore à ce jour un mystère…

Alors que nous étions tout excité d’arriver en Norvège et après quelques virages en terre viking, nous sommes tombés nez à nez avec notre premier troupeau de rennes sauvages. Un souvenir qui restera gravé dans nos mémoires et qui nous donne toujours quelques frissons… 

Premier voyage en van : une vision changée !

Dans votre dernier article vous évoquez le voyage en van comme une chance de renouer avec l’essentiel. La vie en van c’est donc des remises en questions sur son mode de vie et de consommation ?

En effet, selon nous, ce changement de vie ne pouvait pas se faire sans un minimum de remises en question de notre manière de consommer ; que cela soit pour nous mais également pour notre planète. La vie en van implique un certain minimalisme mais qui cependant ne doit en aucun cas vous ôter votre propre sourire. Ceci est donc propre à chacun !

Dans notre démarche, nous avons très vite constaté que la vie en van est indéniablement un très bon prétexte pour changer ses habitudes de consommation. Cependant, nous sommes convaincus que le pas peut être franchi dans une vie sédentaire. Le nomadisme ouvre les yeux, réveillez-vous !

Comment la vanlife a impacté votre vie quotidienne ?

Les changements sont multiples certes, et assez radicaux, mais malgré quelques craintes au départ, le bilan est plus que positif… Nous n’avons jamais été aussi heureux !

Et la suite ?

Où est stocké Ducky en attendant que votre saison hivernale se termine ?

Nous avons décidé de faire une césure hivernale au grand air, dans les montagnes savoyardes. Une opportunité pour nous, afin de préparer au mieux la suite de notre aventure. En attendant notre retour, notre fourgon “Ducky” a coulé des jours heureux en Normandie et il est actuellement chez le garagiste pour de menus travaux avant le second road trip. 

Une fois celle-ci finie, où-est ce que l’on vous retrouve ?

Compte tenu de la situation actuelle, liée aux problèmes sanitaires mondiales de Covid-19, notre saison s’est vue écourtée. Nous sommes donc actuellement en confinement auprès de la famille de Lélé en Normandie. Une chance dans notre malchance ! 

Après la saison, nous souhaitions partir en vadrouille vers l’Europe de l’Est. Et ce qui est sûr, c’est que nous sommes toujours aussi enthousiastes à l’idée de reprendre la route, même si là encore, nous allons devoir attendre un peu que la situation s’éclaircisse avant de concrétiser notre prochain départ ! Nous sommes, comme tout le monde, tributaires de l’actualité en ce moment…


Epingles cet article sur le premier voyage en van de Road of s’Miles sur Pinterest :