j'ai le droit ou pas ?

Camping sauvage en France : où planter sa tente ?

Pendant les vacances, on a tous été tenté de poser sa tente en plein cœur de la nature, dans la forêt, dans un champs ou sur la plage. Quoi de plus appréciable que de se réveiller au petit matin, ouvrir sa tente et découvrir un paysage encore endormi ! Raisons économiques ou simple esprit d’aventurier, le camping sauvage attire les baroudeurs et campeurs. Comment est encadrée cette pratique ? Peut-on camper où bon nous semble ? Focus sur le camping sauvage en France.

 

Camping sauvage ou bivouac sauvage ?

tente camping sauvage

Installer sa tente en pleine nature  : bivouac ou camping sauvage ? La différence entre ces deux termes réside dans la durée d’occupation du terrain et dans le matériel. Le bivouac est surtout utilisé par les randonneurs et alpinistes, qui, loin de toutes infrastructures, passent la nuit en terre inconnue avant de reprendre leur voyage. Le camping sauvage quant à lui séduit plus les voyageurs se déplaçant notamment avec des véhicules et qui désirent s’installer pour plusieurs jours, tout en étant assez proche des commodités.

Une pratique limitée

Hé non, vous ne pouvez pas camper partout ! La pratique du camping sauvage, en France, est tolérée mais limitée. En effet la loi interdit de planter sa tente notamment dans :

  • les bois, forêts et parcs classés comme espaces boisés à conserver
  • un site classé ou inscrit dans les zones de protection du patrimoine de la nature et des sites
  • à moins de 500 m d’un monument historique classé ou inscrit
  • sur les rivages de la mer
  • dans un rayon de 200 m autour d’un point d’eau capté pour la consommation
  • autour des zones définies par la municipalité par arrêté pour des raisons de sécurité ou de salubrité

La liste est longue et pour être sûr de ne pas être dans l’illégalité, consultez le décret n° 2015-1783 du 28 décembre 2015 concernant la réglementation du camping sauvage.
Pour les terrains dits “privés”, il est possible de camper à condition bien entendu d’avoir reçu l’accord du propriétaire ! Tous les propriétaires ne sont pas enclin à voir s’installer des campeurs sur leur terrain et vous pouvez risquer 1 500 € d’amende !
Ainsi, pour réussir sa nuit en camping sauvage, des règles de savoir vivre s’impose : laisser l’emplacement dans l’état où vous l’avez trouvé, emporter ses déchets ou encore remettre en place les éléments naturels empruntés (pierres, branches…)…

 

Top conseils pour camper en pleine nature !

Camper en liberté demande quelques préparations. Faire du camping sauvage ce n’est pas seulement planter sa tente et s’installer ! Il faut veiller à trouver le bon endroit, à ne pas s’étaler, à respecter la nature et l’environnement… Pour ça, rien de mieux que se fier aux voyageurs expérimentés ! Le blog Objectif Voyage vous livre de précieux conseils pour pratiquer le camping sauvage. Jetez-y un œil et vous pourrez même y trouver des idées de voyages !


Trouvez et partagez votre spot !

Que vous soyez à la recherche du lieu parfait ou que vous vouliez partager l’emplacement que vous avez déniché, c’est possible ! La plateforme lecampingsauvage.fr vous permet, de manière interactive, de trouver un emplacement proposé par la communauté. Pour les plus frileux, vous pouvez même dénicher un bout de jardin chez l’habitant !

Le camping sauvage en France… mais pas que !

Si vos envies d’escapades vous emmènent par delà nos frontières, sachez que d’autres pays acceptent le camping en pleine nature. L’Écosse, la Scandinavie , les Etats-Unis ou encore l’Australie vont devenir vos prochaines destinations camping ! Ainsi, au pays du kangourou, vous pourrez planter votre tente presque partout (le long des routes et des plages, dans les parcs nationaux…)

 

Alors, prêts pour une virée sauvage ?!

Source :
https://www.lecampingsauvage.fr
Blog Objectif Voyages
– Asadventure