Nos coups de coeur

L’Estafette de Renault a 60 ans ! Histoire d’un utilitaire populaire

estafette de renault

La célèbre Estafette de Renault vient de souffler ses 60 bougies ! Un bel âge pour cet utilitaire aux formes inoubliables, qui a été produit de 1959 à 1980 à plus de 533 209 exemplaires ! Saviez-vous que la production de l’Estafette a été un bouleversement chez Renault ? Qu’elle dispose d’une version camping-car ? Ou bien qu’elle devait s’exporter au pays de l’oncle Sam ? Retour en images sur l’histoire de cet utilitaire populaire et emblématique !

 

Estafette de Renault : l’histoire de sa création

L’Estafette est devenue pour beaucoup le véhicule emblème des trente Glorieuses. Il fut notamment le moyen de transport privilégié pour les artisans et commerçants. En effet, à cette époque, la gamme Renault pour les utilitaires était composée du 1 000 kg (un fourgon type camion, le plus vendu dans les années 1950) et de la Dauphinoise (modèle plus petit, dérivée de la voiture légère). Il fallait donc un nouveau modèle pour s’adapter aux besoins changeants des utilisateurs mais aussi pour faire face à la concurrence, notamment de Citroën avec son mythique Type H.

 

En 1953, le bureau d’études de Renault se lance donc dans la conception d’un nouvel utilitaire. L’idée est de reprendre les éléments des anciens modèles tout en apportant un souffle nouveau. Et c’est l’ingénieur Guy Grosset-Grange qui sera en charge de ce projet. Il bouleversera les modèles Renault existants en passant au moteur à l’avant et à la traction. Révolution technique et culturelle, le moteur est donc amené à l’avant, entre les deux sièges.

Dès 1955, plusieurs prototypes sont produits pour mettre à l’épreuve la nouvelle Estafette. Puis après l’homologation en 1956 (réception aux Mines), des modèles sont conçus en série en 1957 pour des clients privilégiés, qui testeront ce nouvel utilitaire en conditions réelles. Les équipes de Renault testent également ces modèles notamment en conditions extrêmes (désert, Afrique…). La commercialisation de l’Estafette de Renault commence donc en 1959 et les véhicules seront produits à Boulogne-Billancourt. Le salon de Paris de 1959 constitue son véritable lancement et Renault met en place de nombreuses animations pour attirer les visiteurs comme un championnat de France de conducteurs-livreurs. Le gagnant repartait au volant d’une Estafette !

 

Des modèles pensés pour les utilisateurs

L’Estafette de Renault connaîtra plusieurs versions. Son style est unique et reconnaissable avec ses lignes arrondies. Surtout, cette Estafette fait souffler un vent de fraîcheur sur les utilitaires grâce à sa gamme de couleurs pimpantes : orange, jaune, bleu…

De base, l’Estafette possède un compartiment arrière de 6,1 m³ avec une surface de chargement de 3,8 m³. Bien entendu ces dimensions changent avec les différentes versions proposées par la marque. A l’arrière, l’Estafette est équipée de 3 portes permettant de charger et décharger du matériel mais également de transformer le véhicule avec un comptoir (marchand ambulant).

Pour l’anecdote, le mot Estafette désigne  » le militaire chargé de la distribution des messages ». L’Estafette excellait elle dans la distribution des colis.

Estafette de Renault

© Renault

estafette de renault

 

Parmi les différentes version, on compte le fourgon surélevé de 28 cm, le plateau bâché, le Microcar (9 places) et aussi une version « zone bleue » avec une charge utile limitée à 500 kg (a été conçue selon les réglementations des centre-villes qui limitaient les capacités de charge des véhicules de livraison).
En 1961 apparaît le modèle Alouette : la version camping-car de l’Estafette. Un modèle entièrement vitré de 8 places permettant de transformer l’utilitaire pour le week-end. Elle ne rencontrera malheureusement pas le même succès que le combi Volkswagen.

Pour finir, l’Estafette devait être importée aux États-Unis, sous le nom de Petit-Panel ou Hi-boy. Mais les services d’homologation américains ont refusé sa mise sur le marché.

 

L’utilisation de l’Estafette 

L’Estafette de Renault est plébiscitée par les commerçants et vendeurs ambulants. Elle constitue un très bon utilitaire pour effectuer des livraisons mais également pour faire de la vente ou de la publicité. Elle accompagne l’essor fleurissant des enseignes, qui aiment afficher leur nom sur la carrosserie du véhicule.

Et Renault n’hésites pas à en faire sa promotion :

 

Outre son utilisation par les artisans, commerçants et particuliers, l’Estafette a connu son heure de gloire chez les gendarmes. En 1960, la Gendarmerie Nationale doit procéder au remplacement de ses véhicules. Elle lance donc un appel d’offre et les 3 marques françaises (Renault, Citroën et Peugeot) présentent leur modèle. Ce sera donc l’Estafette Alouette qui remportera le marché, grâce notamment à ses 6 places assises dans le sens de la marche, son rayon de braquage court et sa bonne maniabilité. Ce sera plus de 11 000 Estafette qui seront commandées par la Gendarmerie Nationale !

 

L’Estafette de Renault et la vanlife

L’Estafette demeure l’emblème d’une époque et même si elle n’est plus produite, il n’est pas rare d’en voir circuler sur nos routes. Elle est, au même titre que le Volkswagen Combi ou le Citroën type H, un modèle robuste pour partir en week-end, vacances, road-trip… Ce n’est donc pas étonnant que l’on retrouve des vanlifers au volant de ce modèle. Que ce soit pour des voyages personnels ou pour des événements, voici quelques utilisations modernes de l’Estafette :

 

 Myvintagetourco

My Vintage Tour Company vous embarque pour un voyage dans le temps à la découverte des vignobles aux alentours de Reims et notamment les paysages champenois. Pour une balade insolite dans le vignoble à la découverte du Champagne, laissez-vous guider !

 

Paulette l’Estafette !

On craque pour la bouille de Paulette l’Estafette ! Claire, designer « outdoor » utilise sa belle Estafette pour partir découvrir de nouveaux paysages !


 

Et si vous voulez tout savoir sur l’Estafette, un dossier lui est consacré dans le n°319 (juin 2019) de Camping-car Magazine !

 

 

 


Crédits photos :
Renault 1 000 kg
Renault Dauphinoise

Sources :
https://sites.google.com/site/histoiregrouperenault/
– L’Estafette, document de Renault



Épingles cet article sur Pinterest pour le garder sous le coude :