Choisir un van, Partir en van

Acheter un van d’occasion : nos conseils et astuces

acheter un van

Acheter un van ou un fourgon aménagé n’est pas toujours très simple ! Entre confronter vos besoins à la réalité du marché, éviter les arnaques, trouver la perle rare mais arriver trop tard… pas facile de naviguer dans les eaux de l’occasion ! Comment faire pour acheter un van d’occasion ? Faut-il passer par un réseau de professionnel ou par un particulier ? Quels sont les critères les plus importants ? Comment inspecter le véhicule ?
Retrouvez nos conseils et astuces avant de passer à l‘achat d’un van ou fourgon d’occasion !

 

Acheter un van : quelques conseils avant de se lancer !

Le plus déterminant dans la recherche d’un van d’occasion à acheter sont vos critères et vos besoins. Le plus simple : prendre une feuille et un stylo et noter tout vos besoins, vos envies, votre budget mais aussi ce que vous ne voulez pas ! Pour savoir comment déterminer votre projet de voyage, lisez notre dernier article « Choix du meilleur fourgon : quel véhicule pour quel usage ? ».

Internet et des guides spécialisés pourront également vous aider dans vos recherches : rien de mieux que l’expérience d’autres nomades comme vous ! Procurez-vous l’e-book gratuit du Van Migrateur (« le guide d’achat d’un fourgon d’occasion« ) ou encore le guide gratuit de Three Vanlifers (« guide d’achat d’un utilitaire d’occasion« ), vous y trouverez de nombreux conseils et petites pépites pour mieux cerner vos besoins.

 

Avantages et inconvénients

acheter un van

Acheter d’occasion représente des avantages comme des inconvénients, notamment en comparant à l’achat d’un véhicule neuf. Certes vous aurez des prix plus abordables avec possibilité de négociation, une assurance moins chère et une disponibilité rapide mais vous n’aurez pas une totale transparence sur le véhicule et son usage antérieur à votre achat. De plus, des coûts d’entretien réguliers peuvent venir gonfler la facture notamment si le véhicule est ancien.

Et alors, faut-il passer par un professionnel ou peut-on passer par un particulier ? Les deux sont tout à fait possible, tout dépend de la confiance que vous pouvez accorder ! Passer par un professionnel vous permet d’avoir certaines garanties et d’éviter les arnaques, assez répandues sur internet. Mais il faudra compter un budget un peu plus élevé que si vous passiez par un particulier.

Le maître mot de votre recherche : le temps. Prenez le temps d’étudier les annonces, de comparer, d’avoir un premier contact, de vous déplacer, de prendre du recul…
Côté particuliers, voici quelques sites pour trouver votre bonheur :

Côté professionnels, faites confiance aux concessionnaires des grandes marques (Renault, Volkswagen, Ford…) mais aussi aux concessionnaires spécialisés comme :

  • Ypocamp et son réseau de 17 concessions en France
  • Freed’Home Camper, spécialiste de la location de van, qui possède une rubrique vente d’occasion

Avant d’acheter un van, vous pouvez toujours tester la location : entre particuliers (Wikicampers, Yescapa, Campanda…) ou par des agences spécialisées (lire notre article sur la location).

 

Acheter un van : du premier contact à la vente

acheter un van

C’est un jour comme un autre, vous vous attelez à vos 10 mn quotidiennes pour surveiller les sites de vente et là joie : vous trouvez votre pépite, le van qui vous ressemble ! Après la phase d’hystérie et de joie, il va falloir se lancer !

 

Le premier contact avant d’acheter un van d’occasion 

Dans la suite de cet article nous allons principalement vous parler des achats via un particulier. En effet, passer par un réseau professionnel vous assure déjà d’un sérieux et d’une bonne qualité.

Avant tout, le premier contact que vous allez avoir avec le vendeur est important : il va notamment refléter sa fiabilité. Voici quelques questions à poser lors de ce premier entretien :

acheter un van

Il est important de faire confirmer le kilométrage actuel du véhicule de même que l’état général : éraflures, peinture, carrosserie, pneus… (n’hésitez pas à demander des photos supplémentaires). Une indication sur la consommation de carburant peut vous permettre de voir si le véhicule est gourmand ou non (cela impactera votre budget voyage). L’historique du véhicule est à connaître : la date du dernier contrôle technique mais aussi s’il s’agit d’une première main, deuxième main… (en gros, si le véhicule que vous souhaitez acheter a connu plusieurs propriétaires ou non). Enfin, osez demander si le prix est négociable !

Il y a bien sûr d’autres questions qui peuvent être posées : comment a été utilisé ce véhicule (seulement des week-ends ou pendant plusieurs mois), où le véhicule est-il visible, quelle est sa version….

 

L’inspection du véhicule 

Une fois le rendez-vous fixé, il va falloir inspecter le véhicule sous toutes ses coutures ! Même si le vendeur vous a déjà informé sur l’état général, il est important de tout vérifier. Vous pouvez par exemple vous faire une liste au préalable, avec toutes les parties à vérifier, extérieurement comme intérieurement. Au programme : les pneus, la carrosserie, le moteur, les ouvertures (portes et fenêtres), la peinture, les joints, les feux, le pare-chocs… Il faut vérifier l’usure, l’étanchéité, la présence ou non de rouille…

Le plus important, après cette inspection, est d’essayer le véhicule. N’achetez jamais sans avoir testé le van sur route. Si le vendeur refuse, passez votre chemin : cela ne présage rien de bon pour la suite… Ce contrôle vous permettra de vérifier si le van roule bien : démarre t-il du premier coup ? Y’a t-il des sifflements inhabituels ? La boîte de vitesse est-elle fiable ? Les freins répondent-ils bien ?… Vous ne voudriez pas acheter un van et vous rendre compte que celui-ci est défaillant dès que le moteur tourne !

 

L’achat du van

Une fois ces contrôles effectués et si votre coup de cœur est toujours là, vous pouvez envisager de passer à l’achat. Vous devez alors être en possession de plusieurs documents :

  • la carte grise du véhicule (sa carte d’identité) doit être barrée, la mention « vendu le … » et une signature sont obligatoires.
  • le certificat ou acte de vente : fait état du changement de propriétaire. La demande se fait directement auprès de la préfecture ou sur internet (gratuit).
  • le certificat de situation administrative (ou non-gage) : document permettant de savoir que rien n’empêche la vente.
  • le rapport du dernier contrôle technique.

En facultatif, vous pouvez demander à avoir les factures d’entretien ainsi que le carnet de bord du véhicule.

Concernant le règlement, ne réglez surtout pas votre achat en liquide (aucune trace en cas de litige et de toute façon les transactions en espèces au-delà de 1 000 € sont interdites). Souvent utilisé, le chèque de banque vous permettra d’acheter votre van. Il s’agit d’un chèque établi par votre banque qui aura auparavant prélevé le montant sur votre compte. Mais celui-ci est facilement falsifiable et nécessite environ une semaine de délai. Le virement bancaire est une bonne solution mais peut être compliqué pour une vente entre particuliers. Sinon vous pouvez opter pour les tiers de confiance. Il s’agit de sites sécurisés pour effectuer des transactions qui procèdent à des vérifications (véhicule, banque…). Des sites spécialisés comme Depopass ou Paycar sont très employés pour la revente de véhicules (même Denis Brogniart en fait la pub, c’est pour dire !). Par contre le vendeur doit s’acquitter d’une commission et peut donc refuser.

Une fois le véhicule en main, y’a t-il d’autres choses à faire ? Bon premièrement, n’oubliez pas d’assurer votre véhicule, c’est primordial. Vous devez également faire établir un nouveau certificat d’immatriculation : vous avez 1 mois pour saisir votre demande sur le site dédié (on ne passe plus en préfecture mais les délais sont… n’en parlons pas !)

 

Acheter un van : Top 5 des erreurs à éviter

1 / Partir tous azimuts

Happy Oprah Winfrey GIF - Find & Share on GIPHY

« Tout vient à point à qui sait attendre ». C’est dit.

 

2 / Avoir trop de critères

Un van compact mais où je peux me mettre debout à l’intérieur, assez récent avec un côté old school, tout équipé, qui est parfait été comme hiver, une cuisine intégrée mais qui peut être sortie  l’extérieur… STOP ! Avec trop de critères, vous ne trouverez rien ! Notez bien sûr les éléments qui vous paraissent essentiels pour vous mais sachez faire des compromis aussi.

 

3 / Foncer tête baissée dans une belle arnaque

Prix alléchant à la limite du « à donner », paiement uniquement en espèce, pas de numéro de téléphone… Évitez de tomber dans certains pièges en épluchant les annonces.

 

4 / Faire confiance 

Faire « trop » confiance à l’acheteur en tenant pour vrai toutes les informations données. Bien sûr, tous les vendeurs ne sont pas des escrocs loin de là (et heureusement !).

 

5 / Exploser son budget 

Léonardo le fait si bien, pas besoin de mot pour décrire l’explosion de budget !

Acheter un van d’occasion par un particulier : ils l’ont fait !

Parce qu’il n’y a rien de mieux que les expériences vécues et les avis, voici des témoignages de personnes ayant acheté leur fourgon, van ou camping-car via un site de petites annonces !

Steph a troqué son multivan contre un joli California T5.2 :
Les premiers contacts ont été faits par mail puis téléphone avec un gros échange de photos du véhicule et des détails, ainsi que des documents réglementaires et d’entretien. Suivi d’un contact téléphonique et d’un déplacement pour achat, de Troyes a Lorient. Visite du véhicule sur place, très propre, propriétaire très méticuleux. Le California était de 2013… je l’ai acheté en été 2016. Nous l’utilisons en famille a 4 pour des week-ends prolongés et lors des vacances. Très satisfaits !

Serge lui se souvient bien de son vendeur :
J’ai trouvé mon véhicule sur le Bon Coin. Pour l’anecdote, quand on recherchait un van, les seules annonces qui nous intéressaient était assez éloignées de chez nous. Finalement nous avons trouvé une annonce sur Lyon (40 km de notre domicile) et après contact avec le vendeur il s’est avéré qu’il habitait à 3 km à vol d’oiseau de chez nous ! Il nous arrive de le croiser régulièrement, et il (ou sa femme) ne manque pas de nous demander des nouvelles du van ou de nos périples avec… comme si ils prenaient des nouvelles d’un vieil ami !

Murielle a trouvé le bonheur à sa porte :
A
chat sur le Bon Coin. Pendant plusieurs mois nous avons épluché les annonces de particuliers et de professionnels de plusieurs sites mais nous ne trouvions rien qui nous correspondait : ou trop vieux ou trop cher… ou à l’autre bout du pays. Et un jour, nous l’avons trouvé, à 40km de chez nous.

Et vous, comment s’est passé votre achat ?